dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Ben Laden lance un avertissement à la France

Ben Laden lance un avertissement à la France

Pauline Fréour, le Figaro

mercredi 27 octobre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Dans un message cité par Al-Jazira, le chef d’al-Qaida justifie la prise d’otages de Français au Sahel, exige le retrait des troupes françaises d’Afghanistan et affirme que les musulmans sont « en droit » de riposter par la violence à l’interdiction du voile intégral.

Près d’un mois et demi après l’enlèvement de cinq Français au Niger revendiqué par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), un message attribué à Oussama Ben Laden justifie ce geste par les « injustices » de la France envers les musulmans. Le chef de la nébuleuse terroriste, dont on ignore toujours où il se trouve, menace de perpétrer d’autres rapts et violences contre des soldats français si Paris ne cesse pas « de se mêler des affaires des musulmans d’Afrique du Nord et de l’Ouest ».

« La prise en otage de vos experts qui étaient sous la protection de vos agents est intervenue en réaction à l’injustice que vous appliquez à l’égard de notre nation islamique », affirme Ben Laden dans le bref enregistrement audio, intitulé « Message au peuple français », selon Al-Jazira. « Tout comme vous tuez, vous êtes tués. Tout comme vous prenez des prisonniers, vous êtes pris en otages. Comme vous menacez notre sécurité, nous menaçons votre sécurité, et celui qui a commencé est le plus injuste », lance l’homme le plus recherché de la planète, avant d’exhorter la France à se retirer d’Afghanistan. C’est « le seul moyen de préserver votre sécurité », met-il en garde. Environ 3750 militaires français sont stationnés actuellement en Afghanistan.

 » Extraits du message de Ben Landen (en arabe sous-titré anglais) :

Aqmi a revendiqué le 21 septembre l’enlèvement cinq jours plus tôt sur le site d’une mine d’uranium du groupe français Areva à Arlit, au nord du Niger, de cinq Français, d’un Togolais et d’un Malgache. Paris a assuré être prêt à engager des pourparlers avec les terroristes pour obtenir la libération de ces otages. Le premier ministre nigérien a assuré samedi que les personnes enlevées étaient « en vie », évoquant des « contacts sur le terrain », sans plus de précisions. Selon des sources maliennes et françaises, les otages seraient détenus dans des collines désertiques du Timétrine, dans le nord-est du Mali, à une centaine de kilomètres de l’Algérie.

Du côté des troupes engagées en Afghanistan, un sous-officier est décédé le 15 octobre, portant à 48 le nombre de militaires français morts depuis l’engagement de Paris au sein de l’Otan en décembre 2001. Le président de la République Nicolas Sarkozy a néanmoins exclu un retrait des forces hexagonales du terrain afghan.

La loi sur le voile incriminée

Dans le message diffusé par Al-Jazira, Ben Laden évoque également la loi sur le port du voile islamique votée récemment par les parlementaires français pour justifier les violences contre les Français. « Si la France est en droit d’interdire aux femmes libres de porter le voile, n’est-il pas de notre droit de pousser au départ vos hommes envahisseurs en leur tranchant la tête ? », lance le chef terroriste.

La mobilisation des services antiterroristes, aussi bien intérieurs qu’extérieurs, n’a jamais été aussi forte en France, même si l’on n’a pas encore atteint le niveau maximal d’alerte, dit « écarlate ». Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux a jugé en septembre que la menace était « réelle » et assuré que la vigilance avait été « renforcée ».

En août, le général américain David Petreaus, commandant des forces américaines et internationales en Afghanistan, a estimé que Ben Laden se cachait dans une région très reculée des montagnes d’Afghanistan ou du Pakistan, et que sa capture restait l’un des principaux objectifs des Etats-Unis.

Voici la traduction du message audio d’Oussama ben Laden :

« De la part d’Oussama ben Laden au peuple français,

« L’objet de mon message porte sur les raisons qui sont derrière les menaces contre votre sécurité et le rapt de vos fils. La prise en otages de vos experts au Niger qui étaient sous la protection de vos agents est intervenue en réaction à vos injustices à l’égard de notre nation islamique.

Comment concevoir que vous participez à l’occupation de nos pays, que vous vous alliez aux Américains pour tuer nos enfants et nos femmes et que vous voulez aussi vivre en sécurité et en paix ?.

Comment concevoir que vous vous ingérez dans les affaires des musulmans dans le nord et l’ouest de l’Afrique notamment, que vous soutenez vos agents à nos dépens, que vous prenez beaucoup de nos richesses dans des transactions suspectes alors que nos peuples souffrent de la misère et de la pauvreté ?

Si vous exercez l’oppression et jugez qu’il est de votre droit d’interdire aux femmes libres de porter le voile, n’est-il pas de notre droit de pousser au départ vos hommes envahisseurs en leur tranchant la tête ?

L’équation est pourtant simple et claire. Tout comme vous tuez, vous êtes tués. Tout comme vous prenez des prisonniers, vous êtes pris en otages. Comme vous mettez en péril notre sécurité, nous mettons aussi votre sécurité en péril, et celui qui a commencé est le plus injuste.

Le seul moyen de préserver votre sécurité est de mettre un terme à toutes vos injustices à l’égard de notre nation, notamment votre retrait de la maudite guerre de Bush en Afghanistan. Il est temps que prenne fin la colonisation directe et indirecte ».

Vous devez tirer les conséquences de l’état dans lequel a sombré l’Amérique en raison de cette guerre injuste, qui est sur le point de s’effondrer sur tous les fronts importants et qui va se replier prochainement outre-Atlantique ».


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :