dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’Arabie saoudite avait averti Washington

L’Arabie saoudite avait averti Washington

ATS

samedi 6 novembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Plusieurs mises en garde, prévenant que la branche d’Al-Qaïda au Yémen préparait un attentat contre les Etats-Unis, avaient été transmises depuis juillet à Washington par l’Arabie saoudite, a rapporté vendredi soir le "New York Times" (NYT). La dernière évoquait des colis piégés.

Selon le quotidien américain, citant sans les nommer des responsables américains et européens, une série de mises en garde pressantes a été transmise par les services de renseignements saoudiens à des responsables du renseignement et du contre-terrorisme en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux Etats-Unis.

Le premier "tuyau", en juillet, était un avertissement de portée générale sur un possible attentat contre les Etats-Unis ou l’Europe.

Les services saoudiens ont fourni un renseignement beaucoup plus détaillé le 9 octobre, indiquant qu’Al-Qaïda au Yémen avait terminé quatre jours auparavant la préparation d’un attentat contre les Etats-Unis ou l’Europe, à l’aide d’un ou deux avions, éventuellement de manière simultanée.

Cet avertissement a été transmis quelques jours après l’interception en septembre par les autorités américaines de colis suspects en provenance du Yémen à destination de Chicago (nord des Etats-Unis).

Ces paquets contenaient des livres, des journaux, des CD et divers articles, mais pas d’explosifs, toutefois les autorités américaines pensent que ces envois auraient pu servir de test pour un futur attentat au colis piégé.

Enfin, le 28 octobre, des responsables saoudiens ont eux averti le gouvernement américain que des bombes pourraient se trouver sur des vols cargo se dirigeant vers les Etats-Unis, incitant les responsables des Etats-Unis et de plusieurs autres pays à entamer des recherches tous azimuts.

Au total, deux colis piégés, adressés à des institutions juives de Chicago et prêts à exploser, avaient été interceptés le 29 octobre dans des avions à Dubaï et en Angleterre, dont l’un avait été acheminé sur un vol passagers.

La Maison Blanche avait immédiatement remercié l’Arabie saoudite pour son aide ayant permis selon elle d’identifier la menace.

La branche yéménite d’Al-Qaïda, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), a revendiqué vendredi l’envoi de ces colis piégés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :