mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Espions russes aux USA : un traitre a permis de démanteler le réseau (...)

Espions russes aux USA : un traitre a permis de démanteler le réseau (journal)

RIA Novosti

samedi 13 novembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Les onze espions russes arrêtés fin juin aux Etats-Unis ont été dénoncés par le colonel Chtcherbakov, chef du bureau en charge des agents clandestins du Service de renseignement extérieur russe (SVR), a annoncé jeudi le quotidien Kommersant après avoir effectué son enquête journalistique.

En juillet dernier, les citoyens russes interpellés sur la base de soupçons d’espionnage ont été échangés à l’aéroport de Vienne contre quatre autres Russes condamnés par Moscou pour espionnage au profit des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne.

"Les responsables du Service de renseignement extérieur ont totalement ignoré le fait que la fille de Chtcherbakov vivait depuis longtemps aux Etats-Unis", indique le quotidien.

"Ce qui est étrange, c’est que personne n’a remarqué qu’un officier exerçant cette fonction avait des attaches à l’étranger. C’est là une question parmi tant d’autres qui intéressent l’instruction", a déclaré au journal une source au sein du SVR.

Le renseignement russe n’a rien soupçonné, même au moment où Chtcherbakov a refusé de se faire nommer à un poste plus élevé. Cela s’est passé environ un an avant le démantèlement du réseau d’espionnage russe. Selon le journal, il a refusé la promotion pour éviter de subir l’examen obligatoire au détecteur de mensonges. "Cela signifie qu’il collaborait déjà à cette époque avec les services spéciaux américains", conclut le Kommersant.

D’après le journal, le traitre a quitté la Russie trois jours avant la visite du président Medvedev aux Etats-Unis en juin dernier.

L’arrestation des espions russes a été annoncée le 28 juin, quelques jours après cette visite, indique le quotidien.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :