vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Dissuasion nucléaire : "Il n’est pas temps pour la France de baisser (...)

Dissuasion nucléaire : "Il n’est pas temps pour la France de baisser sa garde", estime Juppé

AFP

vendredi 26 novembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre de la Défense, Alain Juppé, a réaffirmé vendredi au Sénat que tant que des progrès n’auront pas été faits "pour maîtriser la dissuasion nucléaire, il n’est pas temps pour la France de baisser sa garde".

"Ma thèse n’est pas de dire que la France doit donner l’exemple, avant tous les autres", en matière de désarmement nucléaire, a-t-il déclaré lors de la discussion du budget de la Défense.

"Il y a des arsenaux nucléaires sur la planète, considérables, et tant que des progrès nouveaux n’auront pas été faits dans la diminution de ces arsenaux nucléaires (...), des progrès pour maîtriser la prolifération nucléaire, il n’est pas temps pour la France de baisser sa garde", a-t-il déclaré.

Interrogé sur les résultats du sommet de l’Otan la semaine dernière à Lisbonne, M. Juppé a souligné que la déclaration finale réaffirme "que l’Alliance reste une alliance nucléaire tant qu’il y a des armes nucléaires sur la planète, que la défense anti-missiles soutient, renforce, la dissuasion". "Et il est mentionné, bien évidemment, dans cette déclaration que la force de dissuasion française reste totalement sous souveraineté française", a-t-il dit.

L’ancien ministre de la Défense Jean-Pierre Chevènement, président d’honneur du MRC, avait estimé auparavant que "l’orientation définie à Lisbonne est néfaste, car elle met en cause la dissuasion nucléaire".

Alain Juppé a par ailleurs souligné la capacité des armées "à se réformer" en période de crise et de restrictions budgétaire. "La Défense demeure une priorité de l’Etat. Ses crédits budgétaires augmenteront de 3% entre 2011 et 2013, alors que l’ensemble des dépenses de l’Etat sera stable sur cette période et que de nombreux ministères verront leurs crédits baisser", a-t-il noté.

Le Sénat a adopté les crédits Défense.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :