vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Corée du Nord préparerait un essai de bombe atomique

La Corée du Nord préparerait un essai de bombe atomique

Reuters

vendredi 17 décembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

La Corée du Nord prend ses dispositions pour mener un troisième essai de bombe atomique au printemps prochain, écrit mercredi un quotidien sud-coréen citant une source au sein du renseignement à Séoul.

Les experts de la question nord-coréenne jugent que ces préparatifs, de même que la divulgation récente de l’existence d’un site d’enrichissement de l’uranium, doivent sans doute être analysés comme la volonté du régime de Pyongyang de forcer les puissances régionales à revenir à la table des négociations.

Les pourparlers sur la Corée ont permis par le passé à Pyongyang d’obtenir des aides économiques et d’alléger son isolement diplomatique.

Le Chosn Ilbo explique qu’un tunnel est en cours de forage sur le site de Punggye (nord-est) et que la quantité de terre accumulée indique que le puits a atteint une profondeur de 500 mètres, la moitié de ce qui est nécessaire pour procéder à un essai d’arme nucléaire.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a dit surveiller de près le site mais, ajoute-t-on, aucun élément concret et confirmé ne prouve que le Nord se prépare à un nouvel essai.

La Corée du Nord a déjà procédé à deux essais de bombe atomique sur le site de Pungyye, en 2006 et en 2009.

"À ce rythme, la profondeur de 1.000 mètres qui est nécessaire pour un essai atomique sera atteinte entre mars et mai", précise une seconde source du renseignement citée par le Chosun Ilbo.

ALERTE

Cette révélation coïncide avec l’exercice d’alerte le plus important depuis des années en Corée du Sud, trois semaines après le bombardement d’une île sud-coréenne par le Nord.

L’exercice grandeur nature a mis tout le pays en arrêt et vu les Sud-Coréens évacuer en masses vers des abris antibombardements.

Le but était de mettre les citoyens en alerte avant d’éventuelles attaques aériennes nord-coréennes, a dit le Premier ministre sud-coréen.

"Le gouvernement est prêt à montrer qu’il y aura un juste prix à payer pour n’importe quelle agression à l’avenir", a dit Kim Hwang-shik.

Le gouverneur du Nouveau Mexique Bill Richardson, émissaire officieux des Etats-Unis en Corée du Nord, se rend mercredi à Pyongyang pour rencontrer des responsables du régime.

"Mon objectif est d’obtenir que la Corée du Nord se calme un peu, de voir si on peut apaiser la tension dans la péninsule coréenne", a-t-il dit au site internet de la BBC avant de quitter les Etats-Unis.

Dans le même temps, un émissaire de Séoul est à Moscou pour y rencontrer son homologue russe et le vice-secrétaire d’Etat américain James Steinberg est à Pékin pour convaincre la Chine de s’impliquer davantage auprès de son allié nord-coréen.

Jack Kim ; Henri-Pierre André et Clément Guillou pour le service français


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :