samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Douze Somaliens soupçonnés de terrorisme arrêtés à Rotterdam

Douze Somaliens soupçonnés de terrorisme arrêtés à Rotterdam

Le Monde, avec AFP et Reuters

dimanche 26 décembre 2010, sélectionné par Spyworld

logo

Douze Somaliens soupçonnés d’"implication dans des activités terroristes" ont été arrêtés vendredi 24 décembre à Rotterdam, a annoncé samedi le parquet national néerlandais. Le parquet a été alerté par les services de renseignements néerlandais (AIVD), selon lesquels "plusieurs Somaliens voulaient, à court terme, commettre une attaque terroriste aux Pays-Bas", a ajouté le parquet. Les Somaliens arrêtés sont âgés de 19 à 48 ans. Six d’entre eux habitaient à Rotterdam, cinq n’avaient pas de lieu de résidence connu et un habitait au Danemark, selon la même source. Aucune arme et aucun explosif n’ont été saisis lors de perquisitions menées dans un magasin de téléphonie et dans quatre habitations à Rotterdam ainsi que dans deux chambres de motel à Gilze-Rijen (dans le sud du pays), a précisé le parquet national néerlandais.

UNE ENQUÊTE "À GRANDE ÉCHELLE"

Il avait été alerté vendredi après-midi par les services de renseignements néerlandais (AIVD), selon lesquels "plusieurs Somaliens voulaient, à court terme, commettre une attaque terroriste aux Pays-Bas", a-t-il précisé dans un communiqué. "Ils sont actuellement interrogés par la police judiciaire"

Les informations fournies au parquet par les services de renseignements ont entraîné l’ouverture d’une "enquête à grande échelle" de la police judiciaire néerlandaise, ce qui a permis de procéder aux arrestations, explique en outre le communiqué. "Pour le moment, il n’y a pas de raison de changer le niveau de risque de menace terroriste aux Pays-Bas", a déclaré à l’AFP Judith Sluiter, une porte-parole du Coordinateur national contre le terrorisme (NCTB), selon laquelle ce risque reste "limité". "Ces arrestations signifient que s’il y avait une menace de la part des personnes interpellées, celle-ci n’existe plus", a soutenu Mme Sluiter.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :