mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Allégations de détentions secrètes dans des États membres du Conseil de (...)

Allégations de détentions secrètes dans des États membres du Conseil de l’Europe

Commission des questions juridiques et des droits de l’homme

mardi 24 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Pour Dick Marty, rapporteur de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, dont les conclusions provisoires ont été rendues publiques aujourd’hui dans une note d’information, il est fort improbable que les gouvernements européens, ou tout au moins leurs services de renseignements, n’aient pas été au courant des “restitutions” de plus d’une centaine de personnes en Europe.

Se référant notamment aux déclarations de fonctionnaires américains, M. Marty a déclaré que « de nombreux indices, cohérents et convergents, permettent de conclure à l’existence d’un système de "‘délocalisation" ou de « sous-traitance" de la torture.

« Il a été prouvé, et jamais démenti, a-t-il ajouté, que des personnes ont été enlevées, privées de leur liberté et transportées [...] en Europe, pour être remises à des pays où elles ont été [...] torturées. » Il a toutefois reconnu qu’à ce stade il n’y avait pas de preuves formelles et irréfutables de l’existence de centres de détention secrets de la CIA en Roumanie, Pologne ou tout autre pays.

M. Marty s’est également félicité de l’arrivée hier d’informations détaillées d’Eurocontrol, l’Agence européenne du trafic aérien, et des images satellite du Centre satellitaire de l’UE, notamment de sites en territoire roumain. « Nous ne pourrons nous prononcer que par la suite sur l’importance et la portée de telles informations », a-t-il indiqué.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :