mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Yémen : un drone s’écrase

Yémen : un drone s’écrase

AFP

mardi 8 février 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Un drone qui pourrait être américain s’est écrasé aujourd’hui dans une zone du sud du Yémen où Al-Qaïda est fortement implantée, et des militants du réseau ont forcé la police à leur remettre les débris de l’avion, ont rapporté la police et des témoins.

Selon la police, des habitants d’une localité proche de la ville de Loder, dans la province d’Abyane (sud), ont découvert mardi à l’aube les débris du drone de type Predator, après avoir entendu tomber l’avion sans pilote.

Les habitants de la localité de Jahin, dans la banlieue de Loder, où l’appareil s’est écrasé, ont prévenu la police qui a accouru sur les lieux pour récupérer les débris de l’avion, selon des témoins. Mais alors que les policiers se dirigeaient vers le poste de police, à une trentaine de kilomètres de là, des hommes armés liés à Al-Qaïda, circulant à bord de plusieurs voitures, les ont forcés à s’arrêter et à leur remettre les débris de l’appareil, sous la menace des armes, ont indiqué des témoins.

Le drone survolait la région de Loder pour surveiller les activités des militants d’Al-Qaïda, selon une source de la police. Les habitants ont indiqué avoir constaté une forte activité d’avions espions récemment au-dessus des villes de Loder et d’Abyane, deux régions où Al-Qaïda est présente en force. De violents combats avaient opposé l’armée au réseau à Loder en août dernier. La province d’Abyane, où Al-Qaïda est très présente, est aussi l’un des foyers de la contestation sudiste contre le gouvernement de Sanaa et le théâtre d’attaques fréquentes contre les forces de sécurité.

Le Washington Post avait révélé en novembre que le gouvernement américain avait déployé depuis plusieurs mois des drones Predator au Yémen pour traquer les éléments du réseau Al-Qaïda, de plus en plus actifs dans ce pays. Citant de hauts responsables américains, le quotidien avait indiqué que les Predator sillonnaient le ciel du Yémen depuis plusieurs mois à la recherche des chefs et des militants d’Al-Qaïda.

Mais les responsables du réseau "se terrent" depuis une série d’offensives de l’armée yéménite et de tirs de missiles de croisière américains début 2010, a affirmé au quotidien un haut responsable du gouvernement américain.

Des documents diplomatiques diffusés par WikiLeaks en novembre avaient confirmé l’implication des Etats-Unis dans un raid aérien qui avait fait des dizaines de morts dans le sud du Yémen en décembre 2009 et qui visait Al-Qaïda.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :