mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Thales : une perte opérationnelle en 2010

Thales : une perte opérationnelle en 2010

Boursier.com

lundi 14 février 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Thales lance ce matin un gros avertissement sur ses résultats 2010, puisque le résultat opérationnel courant devrait être proche d’une perte de -100 Millions d’Euros, en raison notamment de charges complémentaires et provisions enregistrées sur des contrats et activités à hauteur de 700 ME. Les rumeurs allaient bon train dernièrement sur la nécessité pour le groupe de solder certains contrats signés antérieurement, comme l’avait déclaré le président Luc Vigneron.

Ces charges résultent de plusieurs contrats, notamment l’accord de billettique au Danemark, Meltem (patrouille maritime en Turquie) et A400M. Ces deux derniers projets font l’objet de négociations qui permettront d’y voir plus clair dans leurs conditions de réalisation. "Par ailleurs, dans l’avionique, des étapes importantes ont été franchies dans les développements en cours. La priorité donnée à la satisfaction des engagements opérationnels vis-à-vis des clients a nécessité une importante mobilisation de ressources, qui a pesé sur les résultats. De plus, Thales a procédé, sur ses ressources, à un renforcement des capacités de gestion de projets de sa filiale française Thales Security Solutions & Services, confrontée à d’importants risques sur certains contrats complexes. Enfin, les difficultés rencontrées par la filiale australienne de Thales sur le contrat de contrôle de trafic aérien Lorads III à Singapour ont également pesé", explique l’entreprise.

Par ailleurs, Thales précise que ses prises de commandes de l’exercice ont atteint 13,1 Milliards d’Euros, grâce au spatial et à l’aéronautique civile, qui ont partiellement compensé la pression attendue sur les budgets de défense en Europe. Le chiffre d’affaires 2010 devrait atteindre 13,1 MdsE, en hausse de 2% sur un an, grâce à l’effet de change favorable, puisque les données à périmètre et taux de change constants sont en baisse de -1%. Les efforts de gestion ont permis de dégager un cash-flow net de 270 ME, contre 800 ME un an avant, tandis que l’entreprise a achevé l’exercice sur une situation de trésorerie nette positive de 200 ME environ. Le consensus Bloomberg misait jusque-là sur 13,24 MdsE de revenus, pour un résultat opérationnel ajusté de 478 ME.

Le groupe se fixe pour objectif de ramener son résultat opérationnel courant à 5% en 2011 et 6% en 2012. "Ceci s’inscrirait dans un contexte d’activité en légère progression grâce au secteur Aérospatial & Transport, avec des commandes annuelles demeurant sensiblement égales aux revenus", conclut Thales.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :