lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Washington tente toujours d’évaluer la menace nucléaire représentée (...)

Washington tente toujours d’évaluer la menace nucléaire représentée par l’Iran

Le Monde, avec AFP et Reuters

samedi 19 février 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Les dirigeants iraniens ont repris depuis quatre ans des discussions internes sur la fabrication d’une bombe nucléaire, mais n’ont pas encore décidé s’ils allaient franchir le cap, selon la National Intelligence Estimate (NIE), qui représente le consensus des positions des seize agences de renseignement américaines. "La communauté du renseignement a conclu qu’il y a un intense débat au sein du régime iranien à propos de la question de se diriger ou non vers la bombe nucléaire", confirme un responsable américain sous couvert de l’anonymat. "Nous pensons qu’ils ne se sont pas encore décidés", a-t-il ajouté, confirmant une information du Wall Street Journal.

Le directeur national du renseignement, James Clapper, qui s’est exprimé devant le comité du renseignement du Sénat américain, s’est montré avare de détails sur la situation iranienne et s’est contenté de rappeler les inquiétudes américaines concernant la programme nucléaire de Téhéran. "L’Iran garde toutes les options ouvertes pour développer des armes nucléaires notamment en développant des capacités nucléaires variées, ce qui le place dans une meilleure position pour produire de telles armes s’il choisit de le faire", a-t-il déclaré.

Les progrès réalisés par Téhéran en matière de recherche et de développement, notamment sa capacité à enrichir de l’uranium, "renforcent notre opinion selon laquelle l’Iran a la capacité scientifique, technique et industrielle de produire des armes nucléaires", a-t-il ajouté. "Ces progrès confortent notre jugement que l’Iran est techniquement capable de produire suffisamment d’uranium enrichi pour [construire] une arme ces prochaines années s’il le désire." La "question majeure" reste de savoir si les dirigeants iraniens souhaitent construire une bombe nucléaire, a-t-il ajouté.

Dans la précédente NIE, qui date de 2007, les services de renseignement indiquaient que Téhéran avait mis fin en 2003 à son programme nucléaire militaire. La communauté internationale soupçonne l’Iran de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert de son programme civil, ce que l’intéressé dément.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :