mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Accord de coopération entre Dassault Aviation et BAE dans les (...)

Accord de coopération entre Dassault Aviation et BAE dans les drones

AFP

mercredi 16 mars 2011, sélectionné par Spyworld

logo

L’avionneur français Dassault Aviation et le groupe britannique de défense BAE Systems ont signé un protocole d’accord pour coopérer sur un drone moyenne altitude-longue endurance (MALE) qu’ils proposeront à la France et à la Grande-Bretagne, ont-ils annoncé lundi.

Les deux groupes étaient déjà en discussion à la suite des accords de défense signés entre les deux pays en novembre. Ils avaient remis une étude de faisabilité aux deux gouvernements sur un drone de surveillance MALE.

Dassault, le constructeur de l’avion de combat Rafale, et BAE ont désormais signé un protocole d’accord "définissant les modalités de coopération exclusive pour la préparation et la soumission d’une proposition commune de drone MALE" aux ministères français et britannique de la Défense, indiquent-ils dans un communiqué commun.

Le projet supposerait un investissement de l’ordre de 500 millions d’euros partagé à parts égales entre les deux partenaires.

BAE travaillera sur la plate-forme de l’avion sans pilote, sur la base de son prototype de drone Mantis, et sera maître d’oeuvre tandis que Dassault sera en charge des systèmes, a précisé un porte-parole du groupe français à l’AFP.

"Ce dont nous avons besoin à présent, c’est d’une décision rapide de lancement de programme par les deux gouvernements", a affirmé le directeur général international de Dassault Eric Trappier, cité dans ce communiqué.

"Nous espérons une décision en 2011 pour des premières livraisons autour de 2016-2017", a précisé M. Trappier dans un entretien au quotidien Le Monde daté de mardi.

Le drone pèsera environ 8 tonnes et sera donc plus lourd que le Reaper américain construit par General Atomics. Une version armée pourra être développée si la France ou la Grande-Bretagne le demandent.

Le groupe européen EADS travaille de son côté sur un projet concurrent de drone de même catégorie, baptisé Talarion, qu’il propose à la France, l’Allemagne et l’Espagne.

Les drones sont à l’heure actuelle une spécialité des groupes américains et israéliens.

La France utilise actuellement des drones MALE Harfrang conçus par EADS sur la base d’une plate-forme israélienne. Elle envisage d’acheter des Reaper américains pour ses besoins immédiats en attendant la prochaine génération de drones.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :