dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > Sécurité : 9 utilisateurs sur 10 sous-estiment les dangers des (...)

Sécurité : 9 utilisateurs sur 10 sous-estiment les dangers des smartphones

Olivier Chicheportiche, businessMOBILE.fr

mardi 22 mars 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Selon une étude de l’éditeur de sécurité AVG, 89% des utilisateurs ignorent que les smartphones transmettent des informations confidentielles.

Bien sûr, on doit cette étude à un éditeur de sécurité ce qui, forcément, biaise un peu les résultats. Agiter le chiffon rouge est en effet une de leur spécialité pour vendre leurs solutions. Mais tout de même.

A l’heure où les ventes de smartphones explosent et que ces terminaux entrent ’par le bas’ dans les entreprises, l’étude d’AVG souligne la méconnaissance des utilisateurs en termes de sécurité.

Ainsi, selon cette étudemenée par le Ponemon Institute pour l’éditeur, auprès de 734 américains, 89% des personnes interrogées ignorent que les applications smartphone sont susceptibles de transmettre des informations confidentielles.

57% des sondés ne jugent pas importantes les fonctions de sécurité intégrées dans leurs terminaux.

Ces informations peuvent être financières puisque 66% des sondés déclarent avoir déjà effectué un paiement depuis un smartphone.

Par ailleurs, 91% ignorent totalement que les applications financières pour smartphones peuvent être infectées par un malware conçu spécialement pour voler les numéros de carte de crédit et les identifiants de banque en ligne.

Et 56% des répondants ne savent pas que ne pas se déconnecter correctement d’une application de réseaux sociaux peut permettre à un imposteur de se connecter à un compte Facebook ou autre. Parmi ceux qui étaient au courant, 37% ne savaient pas si leur profil avait déjà été manipulé.

"Cette étude met en lumière une faille de sécurité souvent négligée par les entreprises : l’utilisation d’un smartphone par les employés. Les personnes interrogées déclarent avoir un usage à la fois privé et professionnel de leur smartphone ; les entreprises devraient s’assurer que les règles de sécurité comportent des directives quant à l’utilisation des portables entreprise", commente le Dr. Larry Ponemon, Président et fondateur du Ponemon Institute.

En effet, 28% des personnes interrogées ignorent le risque pour l’entreprise lié à ce double usage de leur smartphone. Les DSI peuvent se faire des cheveux blancs tant le nombre de ces terminaux se connectant au SI de l’entreprise sont de plus en plus nombreux. Pire, 57% des sondés ne jugent pas importantes les fonctions de sécurité intégrées dans leurs terminaux.

L’idée serait alors de compartimenter les usages afin de préserver l’intégrité des données de l’entreprise.Toujours selon cette étude, 66% des utilisateurs stockent des données personnelles sur leurs smartphones qui ont vocation à être utilisés en entreprise.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :