mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Russie dément une accusation de violation de l’espace aérien (...)

La Russie dément une accusation de violation de l’espace aérien japonais

Xinhuanet

vendredi 27 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le Service fédéral de sécurité de Russie (FSB) a rejeté jeudi une accusation du Japon selon laquelle un avion russe aurait violé son espace aérien le jour précédent.

"Les données provenant du système GPS portatif et des radars de l’armée de l’air, ainsi que de la Flotte du Pacifique, ont démontré que l’avion An-72 du FSB, poursuivant un bateau japonais qui pêchait illégalement en Mer du Japon, n’avait pas violé la frontière japonaise", a indiqué un responsable du département des garde-côtes du FSB sur l’île de Sakhaline, cité par l’agence de presse Interfax.

"Notre avion n’était pas plus proche de trois kilomètres de la frontière", a souligné le responsable.

L’appareil russe a décollé après qu’un bateau braconnier non identifié eût désobéi aux avertissements lancés depuis une vedette garde-côte et qu’il se soit dirigé vers les eaux territoriales du Japon, a renchéri le responsable russe.

L’Agence japonaise de la défense a indiqué mercredi qu’un avion de la garde-côte russe était entré dans l’espace aérien japonais sans autorisation à environ 20 km au nord-est de l’île de Rebun en mer du Japon.

Par la suite, le Japon a dépêché six avions de combat depuis Hokkaido et a envoyé par radio des avertissements à l’appareil russe, a précisé l’agence.

Le Japon a protesté contre l’invasion russe présumée et demandé des explications de la part de Moscou.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :