jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Naissance d’une cellule dédiée à l’intelligence économique à (...)

Naissance d’une cellule dédiée à l’intelligence économique à Lyon

Raphaël Bosse-Platière, Lyoncapitale.fr

mercredi 30 mars 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Les entreprises de l’agglomération lyonnaise vont pouvoir disposer d’une cellule spécialement réservée aux renseignements économiques, afin d’améliorer leur compétitivité et de protéger leur savoir-faire.

La Chambre de Commerce et de l’Industrie (CCI) de Lyon a annoncé la création d’une cellule de renseignements économiques ce mardi, par le biais d’une conférence de presse. Ce nouvel outil mis à la disposition des entreprises lyonnaises a pour but de fédérer différents acteurs et services déjà existants. La région Rhône-Alpes et le Grand Lyon sont les deux principaux partenaires de cette expérience. Les trois acteurs principaux assurent le financement de cette cellule, avec un budget progressif qui démarre à 310.000 euros la première année. Inspiré de projets existants à Lille ou dans l’Essonne, cette cellule aura pour vocation de mutualiser les services de renseignements pour les entreprises. Elle remplira une double mission : apporter des informations – en les achetant ou à partir de bases de données, et veiller à la protection des informations relatives à la recherche et au développement.

Mutualiser pour agir efficacement

Cette cellule est un projet pilote dans l’agglomération, qui pourra être étendu à la région s’il s’avère être efficace. “C’était déjà dans les cartons“ assure David Kimelfeld, le vice-président du Grand Lyon en charge du développement économique. “Ce que l’on veut mettre en place, c’est un outil pratique, pour répondre à des questions concrètes des entrepreneurs“ poursuit-il. Pour commencer, 70 entreprises vont bénéficier de ce service avec pour objectif d’atteindre les 200 en trois ans. Chacune pourra poser une ou deux questions à la cellule, comme “Est-ce que je peux trouver un fournisseur dans les départements voisins ?“ ou encore “Qui sont mes concurrents aux Etats-Unis ?“.

Mais Philippe Grillot, le président de la CCI précise que “si des cabinets privés spécialisés existent dans le département, nous les recommanderons. Nous assurerons un rôle de passeur“. Mais attention, il faut bien distinguer l’intelligence économique de l’espionnage industriel. Le premier est un ensemble d’activités allant de la collecte d’informations à la protection du patrimoine dans le but de prendre les meilleures décisions pour la gestion des entreprises. Contrairement à l’espionnage industriel, les acteurs travaillent de manière transparente et en utilisant des moyens strictement légaux.

“Désacraliser l’intelligence économique“

C’est une opportunité de développement pour les petites et moyennes entreprises. Ces dernières “n’ont pas le réflexe de recourir aux services d’intelligence économique“ selon Philippe Grillot. Pour David Kimelfeld, il s’agit de “désacraliser l’intelligence économique“, jusque là réservée aux grands groupes et aux multinationales. C’est donc aux PME que s’adresse principalement cette cellule. Sont concernées plus particulièrement les entreprises appartenant aux filières automobiles et le secteur de la chimie-environnement, les partenaires du projet Grand Lyon, l’esprit d’Entreprise ainsi que les entreprises ayant participé à des programmes d’accompagnement régionaux.

Certains bénéficiaires potentiels de ces services ont déjà été identifiés par la CCI, qui prospectera directement auprès d’elles. Pour les autres, si elles remplissent les critères de sélection, elles peuvent se renseigner directement autres de la CCI ou appeler le 0 821 231 251(0,12 cts/min).


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :