dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La CIA serait présente sur le terrain en Libye

La CIA serait présente sur le terrain en Libye

AFP

dimanche 3 avril 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Selon le New York Times, des agents du renseignement américain auraient été envoyés il y a plusieurs semaines.

Des agents de la CIA sont déployés en Libye pour prendre contact avec la rébellion et guider les frappes de la coalition, a affirmé mercredi le New York Times, et la chaîne ABC a assuré que le président Barack Obama avait donné l’autorisation d’aider secrètement les rebelles. Sans réagir directement à ces informations, la Maison-Blanche a répété qu’il n’avait pas encore été décidé de fournir des armes à l’opposition combattant les forces du colonel Muammar Kadhafi.

Les éléments de la centrale américaine du renseignement, selon le New York Times, sont déployés "en petits groupes" depuis plusieurs semaines sur le terrain en Libye, avec pour mission d’établir des liens avec les rebelles et de déterminer les cibles des opérations militaires. De même source, "des dizaines de membres des forces spéciales britanniques et d’agents du service d’espionnage MI6 travaillent en Libye", en particulier pour recueillir des renseignements sur les positions des forces loyalistes. De son côté, ABC a affirmé que Barack Obama avait signé un mémorandum secret donnant le feu vert à des opérations clandestines afin "de contribuer à l’effort" en Libye.

Ce mémorandum, selon la même source, "évoque un certain nombre de façons d’aider l’opposition libyenne, autorise de l’aide dès maintenant et met en place le cadre d’activités plus soutenues à l’avenir". ABC a toutefois souligné que cette autorisation ne permettait pas aux forces clandestines d’armer les rebelles dans l’immédiat, mais ménageait la possibilité de le faire à l’avenir. Réagissant mercredi en fin d’après-midi à ces révélations, le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, a dit qu’il refusait "de s’exprimer sur des questions de renseignement". "Je répète ce que le président a dit hier (mardi) : aucune décision n’a été prise sur le fait de fournir des armes à l’opposition ou à quelque groupe que ce soit en Libye. Nous ne l’excluons pas, mais nous ne l’avons pas décidé. Nous examinons toutes les possibilités d’aider les Libyens", a-t-il indiqué dans un communiqué.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :