vendredi 17 novembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le chef d’état-major américain à Islamabad pour désamorcer les (...)

Le chef d’état-major américain à Islamabad pour désamorcer les "tensions" avec l’allié pakistanais

Le Monde, avec AFP

mercredi 20 avril 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Le plus haut gradé américain, l’amiral Mike Mullen, est arrivé mercredi 20 avril au Pakistan, pour évoquer avec les responsables de ce pays allié stratégique des Etats-Unis des "tensions" provoquées par les liens présumés entre les services de renseignement pakistanais et certains talibans afghans. Les puissants services secrets pakistanais (ISI) sont en effet accusés d’entretenir des liens historiques avec des groupes armés qui combattent les troupes afghanes et l’OTAN en Afghanistan, notamment le réseau Haqqani, l’une des principales composantes de la rébellion.

Le Pakistan est régulièrement soupçonné de soutenir les talibans afghans pour défendre sa "profondeur stratégique" en Afghanistan et y contrer en particulier l’influence de l’Inde, son ennemi historique, qu’il juge proche de Kaboul. Le réseau Haqqani, qui "traverse une passe très difficile actuellement" selon l’amiral Mullen, est basé à la fois dans l’Est afghan et dans le Waziristan du Nord, une zone tribale pakistanaise située de l’autre côté de la frontière et régulièrement bombardée par les drones américains.

REGAIN DE TENSION APRÈS L’AFFAIRE RAYMOND DAVIS

Les difficiles relations entre Islamabad et Washington ont récemment connu un regain de tensions, nourri par l’affaire Raymond Davis, du nom présumé d’un agent de la CIA qui a tué deux Pakistanais à Lahore fin janvier, et de nouvelles protestations d’Islamabad face aux tirs de drones américains dans les zones tribales pakistanaises du Nord-Ouest, bastion d’Al-Qaida et des talibans pakistanais, et base arrière des talibans afghans.

Mardi, le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères pakistanais a quitté le Pakistan pour une visite de deux jours aux Etats-Unis, destinée à "remettre sur les rails" le dialogue bilatéral entre les deux pays et le "dialogue tripartite" avec l’Afghanistan, a indiqué mercredi un haut responsable gouvernemental pakistanais.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :