dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Un soldat Français meurt en Afghanistan

Un soldat Français meurt en Afghanistan

Nouvelobs.com

mercredi 20 avril 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Neuf autres ont été blessés par l’explosion d’un engin explosif improvisé, annonce l’Elysée.

Un caporal du 2e Régiment d’Infanterie de Marine a trouvé la mort et neuf autres marsouins ont été blessés mercredi 20 avril au cours d’une opération en Kapisa au cours de laquelle ils ont été touchés par l’explosion d’un engin explosif improvisé, a annoncé la présidence française dans un communiqué.

Il s’agit du 55e soldat français tué en opération en Afghanistan depuis 2001.

"Aujourd’hui dans l’après-midi, le président de la République a appris avec beaucoup d’émotion la mort d’un caporal du 2ème Régiment d’Infanterie de Marine en Afghanistan", écrit la présidence, ajoutant qu’au "cours d’une opération en Kapisa, son véhicule blindé a été touché par l’explosion d’un engin explosif improvisé". "Neuf autres marsouins ont été également blessés dans l’attaque", poursuit l’Elysée.

"Retour de la stabilité"

Le président de la République a "présenté à la famille et aux proches du soldat tué au combat ses plus sincères condoléances et s’(est) associé à leur peine". "Il (a) souhaité aux militaires blessés de se rétablir au plus vite et les (a) assuré ainsi que leurs familles de toute sa sympathie dans cette douloureuse épreuve".

Le chef de l’Etat a réaffirmé "son soutien au peuple afghan et aux autorités afghanes" et exprimé "la détermination de la France à continuer d’oeuvrer au sein de la Force Internationale d’Assistance à la Sécurité".

"Cette force, mandatée par l’ONU, a reçu la mission de contribuer au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan", conclut la présidence.

4.000 soldats français

Environ 4.000 soldats français sont actuellement déployés sur le sol afghan, dans le cadre de la force internationale de l’Otan (Isaf). L’Isaf soutient depuis fin 2001 le gouvernement afghan dans sa lutte contre l’insurrection que mènent les talibans depuis qu’ils ont été chassés du pouvoir. Celle-ci s’est intensifiée et a gagné du terrain ces dernières années, malgré le renfort de plusieurs dizaines de milliers de soldats étrangers.

Des militaires et gendarmes français forment et conseillent également l’armée nationale (ANA) et la police afghanes (ANP). L’Isaf doit entamer le 1er juillet le transfert progressif de la responsabilité de la sécurité aux forces afghanes, processus prévu pour être terminé sur l’ensemble du territoire afghan d’ici fin 2014.

La France est le quatrième pays contributeur de l’Isaf en nombre de soldats, derrière les Etats-Unis (deux-tiers des effectifs), le Royaume Uni et l’Allemagne.

Cinquante-cinq soldats français sont morts en Afghanistan depuis le début du déploiement de l’Isaf.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :