mardi 21 novembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Barack Obama annonce la mort d’Oussama Ben Laden

Barack Obama annonce la mort d’Oussama Ben Laden

Le Figaro

lundi 2 mai 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Le chef d’al-Qaida a été tué dimanche par les Etats-Unis, lors d’une opération commando au Pakistan. « Justice est faite », a déclaré le président lors d’une allocution solennelle depuis la Maison-Blanche.

Oussama Ben Laden a été tué, a annoncé Barack Obama lors d’une allocution depuis la Maison-Blanche vers 5h30, confirmant une information révélée peu avant par plusieurs médias américains. « Justice est faite », a commenté le président des États-Unis.

Selon Barack Obama, Oussama Ben Laden a été tué à Abbottabad, une ville située à une cinquantaine de kilomètres au nord d’Islamabad. Une zone que les services de renseignement américains surveillaient depuis le mois d’août dernier. « Il a fallu plusieurs mois pour remonter ce fil. J’ai rencontré mon équipe de sécurité nationale à de nombreuses reprises pour développer davantage de renseignements relatifs à une localisation de Ben Laden dans un complexe de bâtiments en plein coeur du Pakistan », a expliqué le chef de l’Etat américain.

« Et finalement, la semaine dernière, j’ai déterminé que nous avions suffisamment de renseignements pour agir, et ai autorisé une opération destinée à capturer Oussama Ben Laden et à le présenter devant la justice », a encore dit le président. Dimanche, « les Etats-Unis ont lancé une opération ciblée contre ce complexe », entouré de hauts murs et de barbelés. « Une petite équipe d’Américains l’a menée avec un courage et une habileté extraordinaires. Aucun Américain n’a été blessé », a indiqué Barack Obama. « Après un échange de coups de feu, ils ont tué Oussama Ben Laden et ont récupéré son corps », a dit le président, en rendant aussi hommage à l’aide du Pakistan.

L’annonce de Barack Obama (en anglais) :

Quatre autres personnes ont été tuées dans l’attaque selon un responsable américain : un fils du chef d’al-Qaida, deux autres hommes, vraisemblablement des messagers d’Oussama Ben Laden, et une femme, derrière laquelle un homme s’abritait. Deux autres femmes ont par ailleurs été blessées. Plusieurs femmes et enfants se trouvaient alors dans l’enceinte de la résidence. « C’était une opération particulièrement dangereuse », a confié un responsable. Un hélicoptère a été perdu lors de l’opération en raison d’une « panne mécanique » forçant tous les membres du commando à prendre place dans l’autre appareil utilisé pour cette opération.

Washington redoute des « violences anti-américaines »

La mort d’Oussama Ben Laden, qui était parvenu jusqu’ici à échapper à la CIA, intervient près de dix ans après les attentats du 11-Septembre qui ont fait près de 3000 morts à New York et Washington. Elle marque « notre plus grande réussite dans notre combat contre al-Qaida », s’est félicité Barack Obama, et « témoigne de la grandeur » des États-Unis.

L’ancien président américain, George W. Bush, qui avait proclamé chercher Oussama ben Laden mort ou vif après les attentats du 11-Septembre, a qualifié de « réussite capitale » le décès du chef d’al-Qaida. [LIRE toutes les réactions].

Dans la foulée de l’annonce, les Etats-Unis ont appelé lundi leurs ressortissants à la prudence à l’étranger, disant redouter « des violences anti-américaines ». « Etant donné l’incertitude et la volatilité de la situation présente, les citoyens américains présents dans des zones où les récents événements pourraient provoquer des violences anti-américaines sont fermement appelés à réduire leurs déplacements en dehors de leur résidence ou de leur hôtel et à éviter les rassemblements et les manifestations », a indiqué le département d’Etat.

Des milliers d’Américains ont aussitôt manifesté leur joie devant la Maison-Blanche, à Washington et à New York, sur le site de Ground Zero et à Times Square.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :