mardi 21 novembre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Julian Assange (WikiLeaks) : Facebook est une « épouvantable machine à (...)

Julian Assange (WikiLeaks) : Facebook est une « épouvantable machine à espionner »

ZDNet.fr

mercredi 4 mai 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Le fondateur de WikiLeaks a vertement critiqué le réseau social mais également Google et Yahoo qu’il accuse de faire le jeu de services de renseignements américains.

Dans un entretien accordé à Russia Today, Julian Assange s’est livré à une charge en règle contre Facebook, Google et Yahoo qu’il accuse d’être des outils au service des renseignements américains.

Le fondateur et porte-parole de WikiLeaks s’en est particulièrement pris à Facebook qu’il considère comme la plus « épouvantable machine d’espionnage qui ait jamais été inventée ». Selon lui, le réseau social est « la base de données la plus complète du monde sur les gens, leurs relations, leurs noms, leurs adresses, leurs emplacements, leurs communications les uns avec les autres, et leurs proches », le tout accessible aux services de renseignement en cas de besoin.

Facebook accusé d’être au service des renseignements américains

Assange ajoute même que Facebook, Google et Yahoo ont conçu des interfaces dédiées afin d’automatiser le processus. Il estime que les services de renseignements ont les moyens de faire peser une pression légale et politique sur ces compagnies pour obtenir des informations.

Facebook a réagi aux propos d’Assange : « Nous ne répondons pas à la pression, nous répondons aux procédures légales obligatoires », a déclaré un porte-parole. « Il n’y a jamais eu un moment où nous avons été contraints de remettre des données [et] nous nous battons chaque fois que nous pensons que le processus juridique est insuffisant » a-t-il ajouté.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :