mercredi 22 novembre 2017

Accueil du site > Défense > France > La défense fait baisser les prises de commandes de Thales

La défense fait baisser les prises de commandes de Thales

Reuters

mercredi 11 mai 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Thales a annoncé mercredi une baisse de ses prises de commandes au premier trimestre sous le coup des pressions budgétaires en Europe et de l’instabilité au Moyen-Orient, tandis que son chiffre d’affaires est ressorti conforme aux attentes à la faveur de la reprise dans l’aéronautique civile.

Le spécialiste de l’électronique de défense, d’aéronautique et de sécurité a également confirmé ses objectifs, à savoir une légère croissance de ses ventes cette année et une marge opérationnelle courante de 5% en 2011 et de 6% en 2012.

Thales, qui a confirmé mardi avoir repris des discussions avec Safran sur un possible échange d’actifs dans la défense, a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 2,5 milliards d’euros, en hausse de 2%, mais stable en données organiques, en ligne avec les attentes des analystes.

Ses prises de commandes reculent en revanche de 19% en données organiques à 1,9 milliard d’euros, sous le coup d’une chute de 25% dans le pôle défense et sécurité.

Le groupe affiche un ratio "book-to-bill" en baisse à 0,77 au premier trimestre, à comparer à un objectif confirmé de le maintenir en 2011 et en 2012 aux environs de 1 grâce à l’export.

Thales, dont Dassault Aviation détient 26%, a accusé un résultat dans le rouge en 2010 sous le coup de 721 millions d’euros de provisions liées à des contrats sous-performants comme celui de l’avion de transport militaire A400M.

Son concurrent Safran avait de son côté annoncé fin avril une hausse de son chiffre d’affaires trimestriel supérieure à son objectif fixé pour l’année, notamment grâce au dynamisme de l’activité de services pour les moteurs des avions long courrier.

Les discussions entre Safran et Thales avaient été interrompues il y a un an en l’absence d’accord sur les modalités. L’Etat, qui détient 30,2% de Safran et 27% de Thales, plaide pour une fusion de leurs bureaux d’études dans une période de contraction des budgets de défense.

L’action Thales a clôturé en hausse de 0,57% à 30,22 euros avant cette publication, donnant une capitalisation de 6,02 milliards. Thales a regagné 15,4% depuis le début de l’année, contre une hausse de 4,9% pour Safran.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :