samedi 18 novembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > L’Ukraine expulse deux diplomates tchèques soupçonnés (...)

L’Ukraine expulse deux diplomates tchèques soupçonnés d’espionnage

AFP

lundi 16 mai 2011, sélectionné par Spyworld

logo

L’Ukraine a annoncé vendredi l’expulsion de deux diplomates tchèques pour activités non conformes à leur statut diplomatique, un terme généralement utilisé dans les affaires d’espionnage.

Les deux diplomates, attachés militaires de l’ambassade de République tchèque en Ukraine, ont utilisé leur statut diplomatique pour collecter des informations qui constituent un secret d’Etat en Ukraine, a précisé le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Une note en ce sens a été remise vendredi au chargé d’affaires de l’ambassade de la République tchèque en Ukraine, convoqué au ministère des Affaires étrangères, selon la même source.

Les deux diplomates ont été déclarés persona non grata.

Il n’y a aucun aspect politique dans cette affaire, a indiqué une source diplomatique ukrainienne au quotidien en ligne Ukraïnska Pravda, précisant que cette décision avait été prise à la demande des services de sécurité ukrainiens (SBU).

C’est un homme et une femme, le premier est colonel et la seconde commandante, ils ne sont pas diplomates de carrière et ne font que bénéficier de l’immunité diplomatique, a ajouté cette source, précisant que les informations collectées par ces personnes concernaient l’aviation.

Pour sa part, le ministère des Affaires étrangères a souligné l’importance du développement des relations amicales avec la République tchèque. Nous espérons que nos relations ne seront pas à l’avenir ternies par de tels incidents, a-t-il ajouté dans le communiqué.

Contactée par l’AFP, l’ambassade tchèque s’est refusée à tout commentaire.

Les relations entre Kiev et Prague se sont déjà tendues en janvier, lorsque la République tchèque a accordé l’asile politique à un ex-ministre de l’Economie ukrainien, proche de l’opposition, après l’avoir brièvement interpellé à la suite d’un avis de recherche international émis par Kiev.

L’Ukraine avait alors jugé cette décision incohérente.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :