mercredi 22 novembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Discussions Thales/Safran : PDG prudent

Discussions Thales/Safran : PDG prudent

Reuters

mercredi 18 mai 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Le PDG de Thales s’est montré mercredi prudent quant à l’aboutissement des discussions d’échanges d’actifs dans la défense avec Safran, qui ont récemment repris un an après leur interruption faute d’accord sur leurs modalités.

Le PDG de Dassault Aviation, premier actionnaire industriel de Thales avec 26% du capital, a déclaré lundi qu’un accord sur un échange d’actifs pourrait être conclu d’ici quelques semaines. Les deux groupes ont trouvé un terrrain d’entente sur le périmètre d’échange et il reste à trouver un accord sur la soulte que devra payer Thales à Safran, a expliqué Charles Edelstenne.

"Le projet sera complet lorsqu’on se sera mis d’accord sur les valorisations. Comme c’est l’étape qui est devant nous, je suis prudent sur le calendrier, voire sur l’aboutissement des discussions", a dit Luc Vigneron aux actionnaires. "Il y a encore du chemin à faire."

Le projet prévoit que Thales récupère l’optronique des deux groupes et Safran la navigation inertielle, la génération électrique et quelques autres petites activités, notamment de sécurité. Ce périmètre a été confirmé par Charles Edelstenn et la Direction générale de l’armement (DGA), représentant l’Etat, premier actionnaire de Thales avec 27%.

"A chaque fois la même philosophie prévaut, c’est renforcer l’autre là où il est plus fort, et c’est dans un climat constructif", a souligné Luc Vigneron.

Thales et Safran ont annoncé la semaine dernière avoir repris leurs discussions. L’Etat français, actionnaire des deux groupes, pousse à une telle opération pour réduire les doublons dans un secteur de la défense en pleine réduction budgétaire.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :