mardi 21 novembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Pakistan : "attaque terroriste" contre une base de l’armée à (...)

Pakistan : "attaque terroriste" contre une base de l’armée à Karachi

AFP

lundi 23 mai 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Une base de l’armée d’où retentissaient explosions et tirs était l’objet d’une "attaque terroriste" dans la nuit de dimanche à lundi à Karachi, dans le sud du Pakistan, pays où les talibans alliés à Al-Qaïda ont juré de venger la mort d’Oussama ben Laden en s’en prenant notamment aux forces de sécurité.

"C’est une attaque terroriste, plus de 10 terroristes sont à l’intérieur, ils ont attaqué une base aérienne de la Marine nationale située à l’intérieur de la base de l’armée de l’air", a déclaré à l’AFP Sharfuddin Memon, un responsable du ministère provincial de l’Intérieur.

"Un des quatre avions stationnés dans la base a été endommagé", a-t-il poursuivi.

Un journaliste de l’AFP sur place continuait d’entendre des explosions et des tirs à minuit.

Les talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda, qui mènent une campagne d’attentats suicide et d’attaques commandos qui a fait près de 4.400 morts en près de quatre ans dans tout le pays, ont juré de venger la mort d’Oussama ben Laden, tué le 2 mai dans le nord du pays par un commando américain.

Les talibans, qui reprochent à Islamabad son soutien à Washington dans sa "guerre contre le terrorisme", accusent le gouvernement et l’armée pakistanais d’avoir été les complices du raid héliporté américain fatal au chef d’Al-Qaïda.

Aussi, dès le lendemain, ils avaient juré de le venger en intensifiant leur campagne d’attentats et d’attaques, en visant notamment le gouvernement et les forces de sécurité, ainsi que les intérêts américains.

Le Premier ministre Yousuf Raza Gilani a confirmé dimanche soir que les bases navales et aérienne de Karachi étaient bien l’objet d’une attaque lancée par des "terroristes", terme qu’utilisent les autorités pour désigner les talibans et les groupes islamistes qui leur sont alliés.

Vendredi, le principal d’entre eux, le Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), a revendiqué un attentat à la bombe visant un convoi de deux voitures du consulat américain à Peshawar, dans le nord-ouest, aux portes des zones tribales, bastion des insurgés islamistes et d’Al-Qaïda.

Un passant a été tué et au moins deux Américains très légèrement blessés à l’intérieur d’une des deux voitures, qui était blindée.

Le TTP a revendiqué l’attaque pour venger Ben Laden, de même qu’il l’avait fait pour un double attentat suicide dévastateur qui avait tué 98 personnes, essentiellement des cadets de la police, le 13 mai devant leur centre d’entraînement à Shabqadar, dans le nord-ouest.

La police et l’armée ont été les principales cibles des quelque 470 attentats —suicide pour la plupart— qui ont tué près de 4.400 personnes dans tout le pays depuis l’été 2007 quand, à l’unisson de Ben Laden en personne, le TTP avait décrété le jihad à Islamabad et ses forces de sécurité pour leur soutien à Washington depuis fin 2001.

Le 10 octobre 2009, un commando de talibans avait même lancé une attaque commando contre le grand quartier général (GQG) de l’armée pakistanaise au coeur de la ville-garnison de Rawalpindi, dans la banlieue d’Islamabad, en pénétrant jusqu’à quelques mètres du bureau du chef d’état-major de l’omnipotente institution militaire, le général Ashfaq Kayani.

L’attaque avait duré plus de 20 heures. Onze militaires avaient été tués, trois otages et huit assaillants.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :