vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Extradition d’Israéliens accusés d’espionnage informatique

Extradition d’Israéliens accusés d’espionnage informatique

Reuters

mardi 31 janvier 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Un couple d’Israéliens soupçonné d’avoir mis au point un virus permettant d’espionner des systèmes informatiques a été extradé de Grande-Bretagne vers Israël pour y être jugé.

Michaël et Ruth Haephrati ont été extradés dans la nuit de lundi à mardi de Grande-Bretagne, où ils avaient été arrêtés l’an dernier.

Ils sont poursuivis en Israël pour avoir mis au point un virus "Cheval de Troie" qui aurait permis à plusieurs sociétés de pénétrer dans le système informatique de groupes concurrents.

Un juge de Tel Aviv a décidé leur placement en détention pour dix jours afin qu’ils soient interrogés par la police.

Le couple est passible de cinq ans de prison, voire plus si un vol de données informatiques est établi.

Les Haephrati ne sont pas les seuls mis en cause dans cette affaire où au moins 18 autres Israéliens, dont des membres des sociétés concernées, ont été interrogés.

L’opérateur de téléphonie mobile israélien Cellcom ainsi que deux filiales de la Bezeq Israel Telecom, Pelephone et le fournisseur de télévision par satellite Yes, mis en cause, affirment n’avoir rien fait de répréhensible.

Selon la chaîne de télévision israélienne Channel Two, Ruth Haephrati aurait tenté de vendre le programme-espion aux services du ministère israélien de la Défense avant de décider de le proposer à des sociétés privées.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :