mercredi 22 novembre 2017

Accueil du site > Technologie > Les appareils de brouillage des ondes interdits au Salon du (...)

Les appareils de brouillage des ondes interdits au Salon du Bourget

AFP

mardi 21 juin 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Les organisateurs du Salon du Bourget ont obligé les exposants à éteindre leurs appareils de brouillage des ondes, jugeant l’utilisation des réseaux sans fil "vitale" lors d’un tel événement, ont-ils annoncé mardi à l’AFP.

Selon le directeur du salon Gilles Fournier, dès dimanche, alors que l’installation des stands était en cours, des techniciens avaient relevé une perturbation des ondes mobiles et des interruptions des appels téléphoniques.

Une enquête de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a permis de déterminer que plusieurs exposants utilisaient des brouilleurs d’ondes.

"Deux choses sont cruciales lors du salon, le Wi-Fi (accès sans fil à internet) et le téléphone", a souligné M. Fournier, ajoutant avoir immédiatement écrit aux exposants pour qu’ils éteignent leurs appareils.

En France, leur utilisation constitue une infraction pénale et le directeur du Salon du Bourget les a prévenus qu’ils pourrait porter plainte s’ils restaient allumés.

"Tous ont été immédiatement désactivés", s’est félicité Gilles Fournier. Il a toutefois expliqué que l’ANFR continuerait à oeuvrer jusqu’à la fin du salon pour vérifier que ces appareils resteraient bien éteints.

Le directeur du Salon du Bourget a, par ailleurs, dit ne pas savoir pourquoi les exposants utilisaient ces brouilleurs mais il a supposé qu’ils craignaient des tentatives d’espionnage lors de leurs négociations ou de communications téléphoniques.

Quelques difficultés sur le réseau téléphonique persistaient mardi, mais les organisateurs ont indiqué qu’elles étaient dues à l’afflux de personnes sur le salon.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :