vendredi 17 novembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > USA : sursis pour un employé du renseignement accusé de fuites

USA : sursis pour un employé du renseignement accusé de fuites

AFP

lundi 18 juillet 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Un ancien employé du renseignement américain, accusé d’avoir fourni des informations confidentielles à un journaliste, a été condamné vendredi à un an de mise à l’épreuve, selon des documents judiciaires consultés par l’AFP.

Thomas Drake était employé par la National Security Agency (NSA), l’agence chargée de l’interception des communications téléphoniques et électroniques. Il était accusé d’avoir divulgué à un journaliste du Baltimore Sun en 2005 et 2006 des détails sur le choix de la NSA d’externaliser un programme, qui aurait pu selon lui coûter beaucoup moins cher en restant au sein de l’agence.

Le mois dernier, Thomas Drake, 54 ans, avait passé un accord avec l’accusation, aux termes duquel il ne reconnaissait sa culpabilité que pour un délit, alors qu’il était poursuivi pour 10 chefs d’accusation de crimes d’espionnage.

L’administration Obama avait fait le choix de poursuivre l’employé au titre de la loi sur l’espionnage, une décision perçue comme très agressive étant donné que Thomas Drake avait transmis des documents uniquement à un journaliste. Il lui était reproché à l’origine d’avoir délibérément conservé des documents concernant la sécurité nationale, ce qui pouvait lui valoir jusqu’à 35 ans de prison.

M. Drake a reconnu avoir utilisé un ordinateur de l’administration pour transmettre des données confidentielles à une personne qui n’était pas autorisée à les recevoir, délit qui lui vaut un an de mise à l’épreuve.

L’administration Obama —qui détient tous les records de poursuites judiciaires contre ceux qui donnent des informations aux journalistes— avait finalement renoncé à l’accuser d’espionnage en 2010.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :