samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Le "Patriot Act" prolongé pour la seconde fois

Le "Patriot Act" prolongé pour la seconde fois

Nouvelobs.com

jeudi 2 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La loi dite "Patriot Act", adoptée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, a été reconduite pour une durée de 5 semaines par la Chambre des représentants.

La Chambre des représentants à reconduit mercredi 1er février au soir la loi antiterroriste "Patriot Act" et ce jusqu’au 10 mars. Le Sénat devrait l’adopter à son tour d’ici la fin de la semaine, a indiqué le républicain Jon Kyl. Il s’agit de la deuxième prolongation accordée à cette loi, adoptée au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et qui confère aux forces de sécurité des pouvoirs étendus. "Cette extension permet le maintien de dispositions essentielles dont a besoin notre législation pour combattre le terrorisme", a déclaré le speaker de la Chambre Dennis Hastert après le vote. "Ces dernières semaines, nous avons vu un nouveau message d’Oussama ben Laden, de nouvelles preuves de la poursuite des menaces contre les citoyens américains. Nous devons rester offensifs contre le terrorisme, et le Patriot Act nous aide à le faire", a-t-il ajouté.

Les méthodes de l’administration Bush contestées

Après plusieurs mois de négociations acharnées, qui se poursuivaient encore cette semaine en coulisses, le texte avait été reconduit une première fois en l’état jusqu’au 3 février, devant l’insistance de l’opposition démocrate et d’une poignée de républicains à ajouter des garde-fous à l’action des forces de police, par souci du respect des libertés individuelles. Le président George W. Bush avait lancé un énième appel mardi soir dans son discours annuel sur l’état de l’Union en faveur de la reconduction du "Patriot Act". "Notre pays doit rester à l’offensive contre le terrorisme, ici chez nous. L’ennemi n’a perdu ni le désir ni la capacité de nous attaquer", avait dit le président américain pour convaincre les parlementaires de reconduire cette loi une fois pour toutes. Un texte visant à améliorer et reconduire le "Patriot Act" à long terme avait été bloqué au Sénat à la mi-décembre, le jour même où le New York Times avait révélé l’existence d’écoutes menées aux Etats-Unis sans mandat de la justice, sur autorisation du président Bush. Cet échec politique avait été un cuisant révélateur du niveau de contestation des méthodes utilisées par l’administration Bush dans la guerre contre le terrorisme.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :