mercredi 20 août 2014

Accueil du site > Renseignement > International > Chine : des affaires d’espionnage dévoilées sur Internet

Chine : des affaires d’espionnage dévoilées sur Internet

France 24

jeudi 1er septembre 2011, sélectionné par Spyworld

logo

C’est une fuite embarrassante qui met à mal la culture du secret des militaires chinois. Dans cette vidéo qui a rapidement été censurée sur la Toile locale, le général Jin Yinan déplore que de nombreux membres du parti communiste aient vendu des secrets d’Etat à l’étranger. Une conférence lors de laquelle ont été abordés plusieurs affaires d’espionnage dont certaines n’avaient jusqu’ici jamais été dévoilées au grand public.

Le militaire révèle ainsi que Li Bin, ancien ambassadeur de Chine en Corée du Sud, avaient vendu à Séoul des informations compromettant la position de Pékin dans les négociations sur le nucléaire nord-coréen. L’ex-diplomate avait finalement été condamné à 7 ans de prison pour corruption. Les autorités avaient, selon le général, choisi de ne pas le poursuivre pour espionnage afin de sauver les apparences.

Cela avait également été le cas semble-t-il pour l’ancien chef du programme nucléaire national Kang Rixin, condamné l’an dernier à la perpétuité pour corruption. Le général Jin affirme qu’il avait en fait vendu des secrets sur l’industrie nucléaire chinoise à des pays étrangers, mais que ces éléments avaient été jugés trop sensibles pour être présentés devant la justice.

Des révélations qui amènent Evan Osnos, correspondant du New Yorker à Pékin, à s’interroger sur le niveau de corruption au sein de l’administration pilotant l’ambitieux programme nucléaire civil du pays.

Des inquiétudes renforcées par un câble diplomatique américain récemment publié par Wikileaks. Un document qui affirme que la Chine a considérablement augmenté le risque d’accident nucléaire en optant pour des technologies bon marché.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :