mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La Sureté a dissimulé des informations ?

La Sureté a dissimulé des informations ?

Fabien Van Eeckhaut - RTBF

vendredi 3 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le Parlement s’est réapproprié l’affaire de la démission du patron de la Sureté de l’Etat, Koen Dassen. Chambre et Sénat ont interrogé Laurette Onkelinx sur l’exportation de matériel à destination de l’Iran. La Sureté de l’Etat aurait dissimulé certaines informations.

La Sureté n’aurait pas freiné l’exportation et aurait même dissimulé certaines informations fournies par la CIA. Les parlementaires réclament un meilleur contrôle sur les Services de renseignements ; l’opposition va même jusqu’à réclamer une commission d’enquête.

Rappel des faits. Le 3 novembre 2004, Epsi exporte, via le poste de douane d’Eynatten, vers l’Iran une presse servant à fabriquer des turbines d’avion. Fallait-il une autorisation préalable ? Toujours est-il que les douanes contrôlent uniquement les documents car la presse est accompagnée d’une attestation de la région flamande donnant feu vert à l’exportation et stipulant que le matériel ne peut pas être détourné à des fins plus militaires.

On sait aujourd’hui que ce détournement est possible. Les médias révèlent l’affaire en avril-mai 2005. Des parlementaires interrogent la ministre qui sonde la Sureté de l’état. Y-a-t-il eu des informations de la CIA précisant le danger de l’exportation ? La Sureté dit ne rien savoir.

Le comité R publie un premier, puis un deuxième rapport et, malgré les dénégations de la Sureté, confirme des dysfonctionnements, des informations cachées. Le Sénat suit le dossier, le gouvernement temporise, attendant d’y voir plus clair... Jusqu’à ce que presse et Sénat ressortent le dossier. Peu après, Koen Dassen démissionne.

L’intention des parlementaires est bien entendu de convoquer les différents responsables de la sûreté pour tirer ensemble les leçons de ce dossier. Et de promettre aussi une meilleure coordination dans l’échange d’informations entre les différents services de renseignements. On verra bien. Quant à la désignation du successeur à la Sureté, elle devrait prendre entre 6 semaines et 2 mois.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :