mardi 21 novembre 2017

Accueil du site > Défense > International > BAE Systems veut supprimer 3 000 emplois en Grande-Bretagne

BAE Systems veut supprimer 3 000 emplois en Grande-Bretagne

Le Monde, avec AFP

mardi 27 septembre 2011, sélectionné par Spyworld

logo

Le géant britannique de la défense BAE Systems a annoncé mardi 27 septembre son intention de supprimer près de 3 000 emplois en Grande-Bretagne en raison notamment de la baisse des budgets de la défense en Europe, qui handicape l’avion de combat Eurofighter.

Le groupe "doit maintenir sa compétitivité", a expliqué son directeur général Ian King, dans un communiqué. "Nos clients font face à une pression énorme sur leurs budgets de défense", a-t-il précisé.

La décision concerne notamment l’activité aéronautique du groupe, à cause du ralentissement des cadences de production de l’Eurofighter, fabriqué par BAE Systems aux côtés de l’européen EADS et de l’italien Finmeccanica. De même, la production de l’avion américain F-35, à laquelle participe le groupe britannique, ne sera pas aussi importante que prévu initialement. Les sites les plus touchés sont dans le nord-est de l’Angleterre : 899 emplois à Brough, 843 à Warton et Preston, et 565 à Samlesbury.

Le groupe, qui emploie quelque 39 000 personnes sur une cinquantaine de sites au Royaume-Uni, avait déjà annoncé à la fin de l’année dernière la suppression de près de 1 400 emplois dans le pays, après l’arrêt de plusieurs contrats liés aux coupes budgétaires décidées par le gouvernement britannique. A l’exception d’une dizaine de postes, les sites de BAE Systems à l’étranger (près de 60 000 emplois) ne sont pas concernés par cette annonce.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :