mardi 21 novembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Un radar militaire mis à l’arrêt par principe de précaution

Un radar militaire mis à l’arrêt par principe de précaution

AFP

mardi 4 octobre 2011, sélectionné par Spyworld

logo

L’Armée de l’air à mis provisoirement à l’arrêt un radar situé près de la commune de Sommepy-Tahure (Marne) en raison d’un risque d’exposition aux rayonnements électromagnétiques pour les personnels travaillant sur le site, a-t-on appris vendredi de source militaire.

Ce radar Satam est dédié au guidage des avions de chasse lors des campagnes de tirs dans le camp militaire de Suippes situé à quelques kilomètres ainsi qu’à la surveillance ponctuelle de satellites en orbite basse.

Une étude préliminaire menée par la Direction général de l’armement (DGA) au début de l’été 2011 a mis en évidence un risque d’exposition à des rayonnements électromagnétiques.

Le rapport évoque une zone rouge d’exposition qui s’étendrait sur tout le site militaire et largement sur le domaine public, affectant les terres agricoles environnantes.

Nous sommes dans le cadre du principe de précaution, une étude complémentaire est en cours pour évaluer les risques exacts pour les personnels concernés, a expliqué à l’AFP le colonel Jean-Pierre Montegu, commandant de la base 113 de Saint-Dizier dont dépend le radar.

Selon lui, le rayonnement s’étend de quelques dizaines de mètres au-delà du site, mais n’atteint pas le village de 640 habitants distant d’environ 4 km.

Dès le mois de juillet, l’accès au site à été interdit aux entreprises civiles extérieures lors des périodes d’activité de radar et des mesures de protection ont été prises pour les militaires travaillant sur place, a précisé l’officier.

Les autorités de l’Armée de l’air ont profité de travaux programmés sur le site pour mettre le radar en pause en attendant les conclusions du groupe de travail que nous avons créé, a poursuivi le colonel Montegu.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :