mercredi 22 novembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Tunisie : arrestation d’un officier supérieur des renseignements du (...)

Tunisie : arrestation d’un officier supérieur des renseignements du régime Kadhafi

AP

mardi 11 octobre 2011, sélectionné par Spyworld

Un officier supérieur des services de renseignement libyens sous le régime de Moammar Kadhafi a été arrêté jeudi par des agents de sécurité de la ville de Douz dans le sud de la Tunisie, plus d’un mois après avoir franchi la frontière sous une fausse identité, a-t-on appris samedi auprès du ministère tunisien de l’Intérieur.

Selon le porte-parole du ministère Hichem Meddeb, l’officier du nom de Khalifa Lamine, âgé de 40 ans et marié, était entré en territoire tunisien avec un passeport appartenant à une autre personne. Il circulait à bord d’une voiture non déclarée et s’est dérobé à plusieurs contrôles.

Son arrestation a fait suite à des informations parvenues aux services sécuritaires de la région sur son comportement suspect. Il avait loué une maison dans une zone isolée et n’en sortait qu’à la tombée de la nuit pour y retourner à l<="" p="">

Aucune arme ni autre élément pouvant menacer la sécurité du pays n’ont été trouvés lors de la perquisition de la maison où il résidait, a ajouté l’agence tunisienne.

Laissé en état de liberté mais son passeport et sa voiture saisis, il sera déféré devant la justice pour répondre des griefs qui lui sont reprochés, à savoir infraction à la législation douanière et refus d’obtempérer aux agents de l’ordre, a précisé M. Meddeb à l’Associated Press.

Récemment, l’ancien Premier ministre de Kadhafi Baghdadi Mahmoudi avait été arrêté dans la même région proche de la frontière libyenne. Accusé d’être entré illégalement en Tunisie, il a été condamné à six mois de prison ferme en première instance avant d’être acquitté en appel, ses avocats ayant récusé l’accusation.

Il a néanmoins été maintenu en détention en vue de son extradition sur la base d’un mandat d’arrêt adressé par l’Interpol Tripoli aux autorités tunisiennes, selon le porte-parole du ministère tunisien de la Justice Kadhem Zine El Abidine.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :