mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Les anglais ne blairent plus le passeport bio

Les anglais ne blairent plus le passeport bio

Marc Olanié, Réseaux & Télécoms

dimanche 5 février 2006, sélectionné par Spyworld

Papier vengeur du Mirror, suite à l’annonce du hack du passeport des pays bas. Le quotidien britannique précise que le gouvernement Blair a opté pour une technologie strictement semblable, et donc parfaitement piratable et falsifiable. Les fonctionnaires du Home Office minimisent cependant l’information en précisant que les tests conduits se sont effectués sur des passeports prototypes et que le mécanisme d’attribution des numéros de document adopté par La Haye était nettement moins sérieux que celui choisi à Londres. Simple question de temps, pourrait-on ajouter.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :