dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Attaque terroriste d’Al-Qaïda déjouée en 2002

Attaque terroriste d’Al-Qaïda déjouée en 2002

Nouvelobs.com

jeudi 9 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Une attaque sur Los Angeles semblable aux attentats du 11 septembre 2001 a été déjouée début 2002, d’après le président américain.

Les Etats-Unis ont évité avec la coopération de leurs alliés un complot terroriste du réseau Al-Qaïda, qui consistait à utiliser des bombes cachées dans des chaussures pour faire exploser la porte d’accès au cockpit d’un avion commercial, et ensuite s’écraser sur la Liberty Tower de Los Angeles en Californie. Dans une annonce du jeudi 9 février, le président américain George W. Bush a précisé que "l’attaque a été déjouée en 2002 quand une nation du sud-est de l’Asie a arrêté un membre clé du réseau Al-Qaïda".

La tour la plus haute de Los Angeles

George W. Bush a précisé que le complot visait la tour la plus haute de Los Angeles, qui a depuis été renommée US Bank Tower, et qu’il impliquait Khalid Sheik Mohammed, le cerveau des attaques du 11 septembre, capturé en 2003. "Nous savons à présent qu’en octobre 2001 Khalid Cheikh Mohammad, avait déjà mis en branle le plan de faire détourner un avion par des terroristes ayant de l’explosif dans leurs chaussures avec lequel ils auraient forcé l’entrée du cockpit", a déclaré George W. Bush dans son discours sur la lutte contre le terrorisme.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Scott McClellan, avait détaillé peu avant le discours du président qu’il s’agissait de "montrer la nécessité d’une forte coopération internationale et d’un fort partage de l’information" dans la "guerre globale contre le terrorisme". Il a assuré qu’il n’y avait aucun lien avec le programme d’écoutes téléphoniques autorisées après les attentats du 11 septembre et qui sont aujourd’hui responsables d’un scandale.

Des plans pour une "bombe sale"

Bush avait fait référence à cet attentat manqué par le passé, en annonçant en octobre 2005 que "dix sérieuses attaques du réseau Al-Qaïda ont été déjouées dans les quatre années passées", sur les deux côtes des Etats-Unis. La maison blanche ne voulait pas initialement donner de détails, puis changea d’avis en décrivant brièvement les faits. Une des dix attaques implique Jose Padilla, un ancien membre de gang de Chicago dans l’Illinois qui s’est converti à l’Islam et s’était associé aux commandants d’Al-Quaida pour faire exploser une "bombe sale" composée de matériaux radioactifs dans une ville américaine. Jose Padilla, dont le plan ne fut jamais exécuté, est retenu sans charges par la Navy en Caroline du sud.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :