mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > 11/9 : Le Mossad surveillait depuis longtemps les pirates qui ont détourné (...)

11/9 : Le Mossad surveillait depuis longtemps les pirates qui ont détourné les avions

Wayne Madsen Report

lundi 13 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Wayne Madsen Report (WMR) a déjà publié des informations concernant les activités d’environ 120 « étudiants en art » israéliens qui se trouvaient aux États-Unis avant les attentats du 11 Septembre.

Au moins un an avant les attentats, les étudiants avaient attiré l’attention d’agents de la brigade américaine des stupéfiants (DEA), qui avaient rédigé un long rapport sur leurs activités en juin 2001. Le rapport de la DEA contenait explicitement cette conclusion : il était possible que ces Israéliens aient eu des liens avec « un groupe islamique extrémiste. ». Ce groupe se trouva être al-Quaïda. Vinrent s’y ajouter des rapports complémentaires émanant du Marshal’s Service, de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) et de divers services de police.

L’article de WMR sur les activités suspectes de ces étudiants en art et ces déménageurs israéliens arrive à la conclusion que ces individus menaient une opération de surveillance des pirates du 11 Septembre dans des villes comme Hollywood et Venice en Floride, Dallas-Fort Worth au Texas, Laurel dans le Maryland, San Diego en Californie ainsi que Jersey City et Paterson dans le New Jersey.

Un vétéran des services secrets israéliens confirme que les étudiants en art qui suivaient les pirates qui ont détourné les avions du 11 Septembre faisaient partie d’une importante opération de renseignement du Mossad.

WMR peut désormais révéler qu’un vétéran du Mossad, les services secrets israéliens, confirme que les étudiants en art israéliens faisaient en réalité partie d’une importante opération israélienne de renseignement et qu’ils étaient chargés de surveiller les faits et gestes des individus qui ont détourné les avions le 11 Septembre. Ils travaillaient également avec les employés de la société israélienne Urban Moving System dans le New Jersey que l’on a aperçus, à au moins deux endroits de New Jersey City, — Le parc Liberty State et l’immeuble d’habitation The Doric — en train de se réjouir lorsque le premier avion s’était jeté sur le WTC.

Les Israéliens dans le parc Liberty State étaient vêtus à la mode arabe lorsqu’on les a vus célébrer le premier attentat. Par la suite, la FBI a confisqué une vidéo de cet événement qu’ils avaient enregistrée. Les étudiants en art et les déménageurs qui avaient été arrêtés ou placés en garde à vue ont tous été libérés et autorisés à retourner à Israël. Les déménageurs israéliens du New Jersey ont été libérés après que l’ancien maire de New-York, Rudolf Giuliani, ait fait pression sur l’administration Bush.

Après la diffusion de la nouvelle concernant les étudiants et leur réseau d’espionnage dans les médias, dont l’AP et Fox News, l’Ambassade israélienne de Washington et le Washington Post ont dit qu’il s’agissait d’une « légende » . Il est intéressant de souligner que John Miller, le journaliste d’ABC News qui avait fait un reportage sur les déménageurs dans le cadre de l’émission 20/20, concluant que les déménageurs n’étaient pas impliqués dans les attentats, occupe désormais le poste de porte-parole du FBI.

WMR est également en mesure de révéler que plusieurs agents du FBI, des vétérans de la Brigade antiterroriste de New-York et du New Jersey réunis (New York-New Jersey Joint Terrorism Task Force) sont au courant du rôle joué par les Israéliens dans la surveillance des détourneurs d’avions du 11 Septembre, mais ont été « bâillonnés » par leurs supérieurs et ne peuvent pas révéler ce qu’ils savent.

Wayne Madsen

Wayne Madsen est journaliste d’investigation, auteur d’éditoriaux, d’articles et de livres publiés aux États-Unis. Depuis 1994 il enquête sur des sujets tels la politique de Washington, la sécurité nationale, et le monde du renseignement. Il a écrit pour The Village Voice, The Progressive, CAQ, Counterpunch, et pour l’Intelligence Newsletter (basée à Paris).

Madsen est l’auteur de Genocide and Covert Operations in Africa 1993-1999 (« Génocide et opérations secrètes en Afrique de 1993 à 1999 »), co-auteur de America’s Nightmare : The Presidency of George Bush II ( « Le cauchemar de l’Amérique : La présidence de George Bush II ») et de Jaded Tasks : Big Oil, Black Ops & Brass Plates (« La routine : pétrole à gogo, opérations clandestines et plaques commémoratives », à paraître). Madsen est également l’auteur de The Handbook of Personal Data Protection (London : Macmillan, 1992) (« Manuel de protection des données personnelles »), un livre qui traite de la législation internationale sur la protection des données et qui a remporté un vif succès.

Madsen, ancien officier de la Marine américaine, avait été affecté à la NSA (National Security Agency, « agence de sécurité nationale ») sous la présidence de Reagan. Il a aussi 20 ans d’expérience en matière de sécurité informatique et de protection des données. En outre, il a travaillé pour le NAVDAC (Naval Data Automation Command), le Départment d’État, RCA Corporation, et CSC (Computer Sciences Corporation).

- Source : Wayne Madsen www.waynemadsenreport.com

- Traduction Catherine-Françoise Karaguezian pour Le Grand Soir. www.legrandsoir.info/articles.php3 ?id_article=3278


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :