jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Sécurité Informatique > La sécurité nationale américaine met à l’épreuve les infrastructures (...)

La sécurité nationale américaine met à l’épreuve les infrastructures informatiques

Canoë d’après CNET News

lundi 13 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le gouvernement américain vient de terminer sa première simulation d’attaque informatique à grande échelle, avec l’objectif d’évaluer la capacité du pays à faire face à de telles menaces, a déclaré vendredi le Department of Homeland Security (sécurité nationale).

Cet exercice d’une durée d’une semaine, appelé Cyber Storm, a été mis sur pied conjointement par le département de la sécurité informatique nationale et 115 partenaires des secteurs public et privé. L’opération servait à modéliser la coordination nécessaire entre le gouvernement et l’industrie pour répondre à des intrusions d’envergure affectant les secteurs de l’énergie, des technologies de l’information, des télécommunications et du transport.

Il reste à déterminer si l’exercice s’est avéré un succès. Le département de la sécurité nationale prévoit compiler les réponses de tous les participants et publier un rapport final cet été, traçant le bilan du rendement de Cyber Storm.

Le « centre de contrôle » principal de la simulation était situé aux bureaux des services secrets américains à Washington, D.C. Sept départements du gouvernement américain ont participé à l’exercice, notamment la Justice, le Commerce, la Défense et le Trésor, ainsi que l’armée, la CIA, la National Security Agency (NSA), le FBI et la American Red Cross. Dans le secteur privé, Intel, Microsoft, Symantec, McAfee et VeriSign ont apporté leur soutien. Des représentants des gouvernements du Royaume-Uni, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada étaient également impliqués.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :