lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Des responsables de la CIA invités au PE

Des responsables de la CIA invités au PE

Nouvelobs.com

mardi 14 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

L’actuel et l’ancien directeurs de la CIA sont invités à s’expliquer devant la commission du Parlement européen sur d’éventuelles prisons secrètes en Europe.

Dans son programme de travail, rendu public mardi 14 février, la commission temporaire du Parlement européen (PE) sur les prisons secrètes présumées de la CIA (Agence centrale de renseignement américaine) en Europe a fait part de son invitation, à comparaître, de hauts responsables de la CIA, dont son directeur, Porter Goss, et son prédécesseur, George Tenet. Mais, la commission n’ayant aucun pouvoir d’investigation, les personnes sont, donc, libres de répondre ou non à cette "invitation". Autres personnes invitées : Michael Scheuer, le chef de l’unité "Ben Laden" à la CIA, entre 1996 à 1999, ou encore des victimes d’enlèvements, tel l’Allemand d’origine libanaise Khaled el-Masri, détenu à tort par les autorités américaines en 2004. La femme d’Abou Omar, islamiste présumé victime d’un enlèvement musclé en février 2003, à Milan, et transféré vers l’Egypte, est aussi concernée par ces invitations. "Nous préférons les sources directes aux sources institutionnelles. Nous voulons parler avec des gens qui étaient sur le terrain", a justifié, devant la presse, le rapporteur de la commission, Giovanni Claudio Fava.

Un rapport en parallèle de l’enquête

Les 46 eurodéputés devraient également entendre des magistrats chargés d’enquêtes relatives à ces affaires, que des journalistes et des représentants d’organisations non gouvernementales (ONG). La commission veut, ainsi, déterminer si la CIA a géré, sur le territoire communautaire et des pays candidats, des prisons secrètes, et si les aéroports européens ont servi dans le transport éventuel de terroristes présumés. Le parlementaire suisse Dick Marty, chargé d’un rapport sur la question, simultanément à l’enquête de Thierry Davis, s’exprimera devant la commission, le 23 février prochain. Le rapporteur de la commission a, toutefois, tenu à préciser que son programme était susceptible d’amendements et de modifications "sur la base des preuves rassemblées dans le cadre des travaux en cours".


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :