dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Microsoft dévoile son portefeuille de cartes de cyber-identité

Microsoft dévoile son portefeuille de cartes de cyber-identité

Guillaume Deleurence, 01net

mercredi 15 février 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Bill Gates a dévoilé sa technologie Infocard. Disponible sur Windows Vista et à terme sur XP, ce portefeuille virtuel de cartes d’authentification simplifiera la vie.

Aujourd’hui, sur la Toile, un internaute doit s’identifier régulièrement et différemment, selon les sites qu’il visite : son FAI, un cybermarchand, une administration... A lui de se rappeler, à chaque fois, quel est son identifiant et, surtout, son mot de passe. Il lui faut aussi souvent remplir des champs d’information assez fastidieux (nom, adresse, etc.).

A l’occasion de la RSA Conference 2006, Microsoft a levé un coin de voile sur son concept « Infocard » (un nom de code). Son but : simplifier les rapports entre les internautes et les sites Internet. Infocard fonctionnera avec le futur système d’exploitation Vista, un portage sur XP étant également prévu.

Il s’agit, pour se représenter la chose, de l’équivalent sur un ordinateur d’un portefeuille classique renfermant différentes cartes : identité, carte bancaire, carte de membre, etc. Les cartes virtuelles que fourniront, par exemple, des banques, des organismes publics, etc. permettront à l’internaute d’effectuer facilement des opérations sur des sites.

Cela ira de la simple identification, en utilisant une carte créée par les soins de l’internaute et contenant des données de base (nom, prénom, numéro de téléphone) jusqu’à une transaction en recourant, là, à la carte d’un tiers de confiance (par exemple une carte bancaire). Le tout se fera en quelques clics, sans avoir à entrer d’informations au clavier, et de façon sécurisée (SSL par exemple). Chaque site Internet indiquera quelles sont les cartes qu’il reconnaît et accepte.

« Quelque chose de simple, de très visuel »

Dans sa présentation à la conférence RSA, Microsoft donnait l’exemple d’un utilisateur venant sur un site de location de voiture. Pour remplir les champs usuels, il utilise sa carte de présentation, réalisée par ses soins. Ensuite, pour obtenir une réduction sur le prix de la voiture, il sort une autre « Infocard » de membre privilégié, fournie précedemment par le site lui-même. « Infocard se présente comme quelque chose de très visuel, de très simple », indique Cyril Voisin, chef de programme sécurité de Microsoft France.

Les « fournisseurs d’identité » choisiront où seront stockées les données des cartes : sur le PC lui-même, sur une carte à puce, sur une clé USB, sur un serveur, etc. Infocard reprend le principe de Passport, qui a échoué à devenir le moyen d’authentification généralisé du Web. Mais il le modifie, puisque les informations ne sont pas centralisées par Microsoft.

Le navigateur Microsoft Explorer 7 sera compatible. Selon PC World, Microsoft travaillerait avec Apple (Safari) et avec la Fondation Mozilla pour une intégration dans leurs navigateurs respectifs.

De nombreux points sont encore dans le flou à ce stade. Reste, en particulier, à savoir si le monde du Web sera prêt à faire d’Infocard un outil de base.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :