lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Ecoutes : un sénateur républicain prend le contrepied de Bush

Ecoutes : un sénateur républicain prend le contrepied de Bush

ATS

lundi 20 février 2006, sélectionné par Spyworld

Le président de la commission du Renseignement au sénat américain, le Républicain Pat Roberts, a indiqué qu’il souhaitait replacer sous autorité judiciaire les écoutes controversées aux Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Il prend le contrepied du président George W. Bush.

M. Bush considère avoir reçu pleins pouvoirs du Congrès pour mener la guerre au terrorisme après les attentats du 11 septembre 2001 et avoir "carte blanche" pour ordonner des écoutes téléphoniques et la surveillance d’échanges internet aux Etats-Unis.

M. Roberts a concédé dans un entretien publié samedi par le "New York Times" qu’un aménagement des lois existantes pourrait être nécessaire afin d’assurer que le tribunal spécial chargé d’autoriser les écoutes puisse trancher sur les demandes du gouvernement avec toute la célérité necéssaire. Ce tribunal n’a pas été consulté par l’administration Bush pour les écoutes anti-terroristes.

Il a ajouté qu’exempter totalement ce programme d’écoutes controversées n’aurait sans doute "pas beaucoup de soutien" au Congrès. L’affaire des écoutes, révélée par la presse il y a près de deux mois, mobilise fortement la gauche, avec des campagnes d’opinion antigouvernementales très virulentes.

Mais les démocrates n’ont pas réussi à obtenir au Congrès l’ouverture d’une enquête parlementaire sur ces pratiques, qui toucheraient plusieurs milliers d’Américains, communiquant avec l’étranger. Selon des fuites de presse, les résultats de ces écoutes seraient très minces.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :