vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Londres refuse de contribuer à un fonds européen pour la recherche

Londres refuse de contribuer à un fonds européen pour la recherche

AFP

mardi 7 mars 2006, sélectionné par Spyworld

Le Royaume-Uni n’est pas opposé à la création d’un fonds européen pour stimuler la recherche dans le domaine de l’armement, mais n’entend pas y contribuer financièrement, a indiqué mardi à Innsbruck (Autriche) le ministre britannique de la Défense, John Reid.

"Je me félicite de tout ce qui pourrait convaincre, encourager, inciter ceux des pays membres (de l’UE) qui ne consacrent pas beaucoup d’argent à la recherche et au développement", a déclaré John Reid, s’exprimant en marge d’une réunion informelle de ses homologues européens.

"Mais nous n’avons pas particulièrement besoin que quiconque nous pousse (...) à dépenser plus pour la recherche. On le fait déjà de manière importante", a-t-il ajouté, en soulignant que Londres n’avait "pris aucun engagement" visant à participer financièrement à ce fonds.

Les ministres de la Défense de l’UE devaient se réunir mardi au sein d’un comité directeur de l’Agence européenne de la Défense (AED) pour examiner l’opportunité de donner des fonds propres à cette agence dans le but de lancer des programmes de recherche technologique dans le secteur de la défense.

M. Reid a indiqué qu’à eux seuls, le Royaume-Uni et la France, les deux principales puissances militaires européennes, dépensaient 70% du total de l’argent consacré par les pays de l’UE à la recherche et au développement dans le secteur de la défense. A titre de comparaison, l’UE prise dans son ensemble dépense cinq fois moins que les Etats-Unis, attestant le retard pris par les Européens dans ce domaine. Pour Londres, qui préfère miser sur les coopérations bilatérales, l’Agence européenne de la Défense doit agir comme "une agence matrimoniale" mettant en relation les différents pays mais sans diriger elle-même les programmes de recherche au risque sinon de "doublonner" les efforts actuels, selon M. Reid. L’AED a été créée l’année dernière pour favoriser la coopération au niveau européen en matière de défense.

Dans un premier temps, le fonds, qui opèrerait sur une base volontaire, pourrait être doté d’un budget annuel, relativement modeste, de 50 millions d’euros par an, a indiqué un responsable européen sous couvert de l’anonymat.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :