dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les douaniers canadiens déballent vos colis

Les douaniers canadiens déballent vos colis

LCN

mercredi 22 mars 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Les douaniers canadiens et américains qui surveillent votre courrier et vos colis ont beaucoup de travail.

Pour des raisons de sécurité, disent les responsables des douanes, il est possible d’intercepter tous les paquets jugés suspects.

À l’aéroport de Mirabel, les employés d’une compagnie de messagerie complètent le chargement d’un avion cargo. Ensuite, les douaniers peuvent ouvrir tous les colis pour des raisons de sécurité.

Michel Roy est en colère. Le 10 février dernier, il a fait affaire avec cette compagnie de messagerie qui a un entrepôt à l’aéroport Montréal-Trudeau. Il voulait envoyer une enveloppe à son épouse et à sa belle-fille qui demeurent en Russie. À l’intérieur, il y avait des documents personnels pour qu’elles obtiennent de nouveaux visas leur permettant d’entrer au Canada.

Michel Roy ne le savait pas, mais le paquet a transité par les États-Unis. Les douaniers américains l’ont saisi.

Michel Roy a réussi à mettre la main sur son colis après 10 jours d’attente. Il est convaincu que les services de renseignements ouvrent quelques fois les colis pour faire de l’espionnage économique.

Le Service canadien de renseignement et de sécurité a mené une enquête au milieu des années 1990. Chaque année, le Canada perdrait ainsi des milliards de dollars partout dans le monde.

« On perd, en moyenne, au Canada, 10 à 12 milliards $ en raison de l’espionnage économique et industriel. C’est l’une des pratiques utilisées, malheureusement. Le courrier est intercepté, on fouille, on prend des photocopies et on remet le tout. Des fois, le courrier disparaît carrément », indique Michel Juneau-Katsuya, ex-agent senior du SCRS.

Les douaniers canadiens inspectent aussi les colis qui entrent au pays, mais uniquement pour des raisons de sécurité, nous dit-on. Ils utilisent depuis peu ces machines à rayons X qu’ils déplacent près des entrepôts.

C’est ainsi qu’ils ont réussi à saisir 500 armes blanches en janvier dernier.

Chaque année, environ six millions de colis entrent à Montréal-Trudeau et à Mirabel. Quelque 3% de ces colis sont ouverts. C’est sans compter 800 000 des huit millions de colis qui passent annuellement par le centre de Postes Canada dans l’arrondissement Saint-Laurent et qui sont aussi fouillés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :