lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > EADS fournit liaison de données pour le drone KZO de la Bundeswehr

EADS fournit liaison de données pour le drone KZO de la Bundeswehr

EADS

mercredi 22 mars 2006, sélectionné par Spyworld

logo

- Résistance au brouillage mondialement inégalée
- Technologie avancée pour aéronefs sans pilote
- Transfert en temps réel des données de reconnaissance et de pilotage

Après la remise officielle du premier système de série du drone de reconnaissance KZO (Kleinfluggerät ZielOrtung - minidrone pour la détection de cibles) par Rheinmetall à la Bundeswehr, EADS Defence Electronics a entamé la production en série du système de liaison de données pour le KZO. Ce système de liaison de données garantit une résistance au brouillage sans équivalent au monde pour la transmission de données entre appareil en vol et station au sol.

« Notre liaison de données présente des capacités uniques au monde susceptibles d’être mises en oeuvre sur les véhicules aériens les plus variés - il s’agit là d’une technologie d’avant-garde pour le secteur d’avenir que représentent les drones », a déclaré Bernhard Gerwert, directeur de EADS Defence Electronics.

Le système de liaison de données se compose d’un terminal ADT (Air Data Terminal) installé dans le drone et relié à un terminal GDT (Ground Data Terminal) basé au sol. Particulièrement petit et compact, le terminal ADT a été dimensionné spécialement à l’aide de techniques de miniaturisation particulières pour équiper des appareils sans pilote de petite taille. Il permet un transfert - sur des distances excédant 120 kilomètres - de grandes quantités de données en temps réel et à l’épreuve d’un brouillage.

Ce système de liaison de données permet d’échanger des informations sur la mission et des instructions de pilotage entre le sol et la plate-forme volante et, en sens inverse, des données sur la situation de l’appareil et des signaux vidéo à la station au sol par canal large bande. En cas d’exigences réduites par rapport à la résistance au brouillage, le taux de transfert est susceptible d’être augmenté de plusieurs degrés.

Des antennes à directivité très étroite s’alignant automatiquement les unes sur les autres dans le drone et sur la station terrestre, la mise en oeuvre de la technique à étalement de spectre par saut de fréquences et d’autres procédés avancés de traitement des signaux permettent au transfert de données de présenter une résistance au brouillage inégalée à ce jour. De plus, Defence Electronics utilise des techniques radar calculant la position du drone avec une précision extrême indépendamment du GPS.

L’exécution des missions se fait ainsi en toute sécurité même en présence de brouilleurs du système GPS. Les premières étapes du développement en vue de cette liaison de données avaient déjà été réalisées par les sociétés devancières de EADS du côté tant allemand que français dans le cadre du programme BREVEL.

La liaison de données de EADS est également mise en oeuvre sous une forme modifiée dans le programme expérimental français SIDM (Système Intermédiaire de Drone MALE), un système de reconnaissance destiné à des aéronefs sans pilote pour des altitudes atteignant jusqu’à 12,000 mètres et de plus longues durées de vol. Ce système de liaison de données a également démontré sa fiabilité dans le cadre de sa mise en service dans le système de surveillance et de reconnaissance OPALE de Rheinmetall Defence Electronics.

Defence Electronics fait partie intégrante de la Division EADS Defence & Security Systems (DS). La Division Defence & Security Systems d’EADS, qui a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 5,6 milliards d’euros en 2005 et emploie actuellement près de 23 000 personnes dans une dizaine de pays, constitue le pôle Défense et Sécurité du Groupe EADS. En tant qu’intégrateur de grands systèmes, cette Division propose des solutions intégrées répondant aux nouveaux défis que doivent relever les forces armées et les organes de sécurité nationale. Elle intervient dans de nombreux domaines d’activité, parmi lesquels les systèmes aériens intégrés de combat et de mission, pilotés et sans pilote, ainsi que les services de formation associés, les systèmes de missiles, les systèmes de gestion interarmes du champ de bataille, les solutions de sécurité du territoire, les réseaux sécurisés, l’électronique de défense, les senseurs et l’avionique, ainsi que les prestations connexes.

Leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés, EADS a enregistré un chiffre d’affaires de 34,2 milliards d’euros en 2005 et emploie plus de 113 000 personnes à travers le monde.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :