mercredi 20 septembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Washington : Débat autour de la fusion des renseignements intérieur et (...)

Washington : Débat autour de la fusion des renseignements intérieur et extérieur

Intelligence Online

jeudi 6 avril 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La Rand vient de publier le compte rendu d’un séminaire organisé en juin 2005 par l’Office of the Director of National Intelligence. Il prône la nécessaire fusion des activités de renseignement intérieur, extérieur et de police.

Le séminaire Toward a Theory of Intelligence, qui a réuni une quarantaine de chercheurs et de professionnels américains et européens du renseignement (voir schéma ci-dessous), est présenté comme le point de départ d’une série de débats sur l’avenir du renseignement américain. Ce séminaire, dont le compte rendu vient d’être rendu public, a été organisé à l’initiative de Deborah Barger, en charge de la stratégie et des plans au sein de l’Office of the Director of National Intelligence (ODNI). Le compte rendu réalisé par deux auteurs de la Rand souligne deux récurrences dans les discussions du séminaire qui devraient donner matière à une étude ultérieure : la question de la fusion entre renseignement extérieur et intérieur, et la réunion des activités de police et de renseignement. Selon les conclusions du rapport, la question est de savoir si les Etats-Unis vont se doter d’un service de renseignement intérieur séparé, à l’image de nombreux autres Etats (le FBI n’étant considéré que comme un service de police), ou fusionner les activités de renseignement intérieur et extérieur, selon le modèle canadien. Les auteurs vont jusqu’à avancer que "presque tous les Etats hormis les Etats-Unis ne font pas de distinction claire entre menace étrangère et intérieure". A la lumière des événements du 11-Septembre et s’appuyant sur l’intervention du professeur Ernest May (Harvard University), les auteurs insistent sur la nécessité pour les services d’identifier les vulnérabilités intérieures et de dépasser "un excès de confiance en soi". Dans son étude Toward a Revolution in Intelligence Affairs, publiée par la Rand en 2005 (IOL nº499), Deborah Barger posait déjà les fondements d’une "théorie révolutionnaire du renseignement", décrivant un système constitué de quatre piliers : renseignement extérieur et intérieur, contre-espionnage et actions clandestines.

GIF - 117.1 ko

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :