mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > RFID : les applications à ’boucle ouverte’ vont se (...)

RFID : les applications à ’boucle ouverte’ vont se développer

Michel Rousseau, Silicon.fr

vendredi 7 avril 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Selon VDC, le marché mondial du segment des applications RFID gouvernementales a représenté 269 millions de dollars en 2005 (le matériel comptant pour 55% de ce montant)

VDC anticipe une croissance moyenne annuelle d’environ 34% jusqu’en 2010, le chiffre d’affaires devant dépasser 1,15 milliard de dollars d’ici 5 ans.

La répartition des ventes mondiales sur ce secteur est la suivante : (en million de dollars) 2005 Matériel : 140,8 Logiciels : 19,3 Services : 108,5

2010 Matériel : 587,5 Logiciels : 69,4 Services : 499,4

La principale préoccupation des gouvernements en matière de RFID tient à l’identification automatique et au suivi des biens et des personnes, les agences nationales et internationales jouant un rôle majeur dans cette démarche, laquelle se traduit par des actions sur la traçabilité des animaux, la création d’e-passeports et de nombreuses autres applications

Jusqu’à présent, ces applications concernaient principalement des pilotes en boucle fermée concernant de l’asset management, de l’identification animale et du contrôle d’accès sécurisé. Toutefois, la croissance attendue ne se fera pas sur de telles applications, mais bel et bien sur des applications concernant la supply chain en boucle ouverte. Parmi les applications concernant les utilisateurs finaux, on recense :

- celles employant des systèmes actifs (UHF 433 MHz) pour tracer les conteneurs et les objets de valeur. Ce sont les solutions préférées dans ce cas du fait de leur portée et de leurs possibilités offertes de fonctionner en mode « tag-talk-first » ;
- les systèmes RFID LF passifs concernant le bétail et les animaux de compagnie. L’adoption de la RFID dans ce cadre est renforcée par les mesures prises par de nombreux gouvernements (US, GB, Canada, Venezuela, Portugal, Nouvelle Zélande, Australie, Corée)
- les systèmes passifs 13,56 MHz pour les applications de sécurité d’accès. Ici la RFID se développe à vitesse grand v pour sécuriser l’accès aux immeubles et contrôler le personnel et les visiteurs. Ceci concerne également le domaine des e-passeports.
- Les systèmes passifs UHF EPC destinés à la supply chain du DoD. Ils concernent principalement l’étiquetage des caisses et palettes des expéditions de ses quelque 60 000 fournisseurs.

La plus-value à long terme de la RFID viendra ici principalement du redesign des processus impliqués, lesquels permettront de réaliser des actions plus intelligentes et agiles. Au niveau du gouvernement US, celui-ci est en train de transformer ses applications propriétaires en applications RFIDisées. Les pilotes actuels et les implantations devraient prendre de l’ampleur à un horizon 3-5 ans au fur et à mesure de la maturation de la technologie en termes de performances, de fonctionnalités et d’extensibilité.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :