mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Pôles de compétitivité : 5 000 emplois en Alsace

Pôles de compétitivité : 5 000 emplois en Alsace

L. C., le Figaro

mardi 11 avril 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Un laboratoire allemand pourrait s’allier au contrat conclu hier à Bercy.

JUSQU’À PRÉSENT, les pôles de compétitivité ont été discrets sur leur potentiel de créations d’emplois. L’annonce, hier, que le pôle alsacien Innovations thérapeutiques devrait créer 5 000 emplois d’ici 2015, est donc une première. La signature à Bercy du contrat de ce pôle entre le ministre de l’Industrie, François Loos, et le président de l’association de gouvernance, Jacques Marescaux, a été l’occasion de montrer que « la machine est lancée ».

De fait, l’objectif de gagner en visibilité à l’étranger semble ici réalisé : le groupe allemand Paul Hartmann envisage de s’allier aux travaux du pôle français dans le domaine du pansement. Le pôle alsacien travaillera sur la recherche de nouveaux médicaments, les dispositifs de diagnostic et sur les technologies de l’imagerie, de la robotique et des télécoms appliquées au médical.

Le gouvernement qui avait mis, en 2005, 43 millions d’euros pour lancer les projets les plus avancés, rappelle que le financement public des 66 pôles de compétitivité atteindra 1,5 milliard en 2008. Les projets qui n’ont pu être financés sur l’enveloppe de 100 millions disponible pour le premier appel à projets 2006, peuvent se représenter au suivant doté de 70 millions d’euros, clos mi-mai. Un troisième appel à projets est prévu à l’automne.

On apprenait aussi hier que la France et le Portugal pourraient rapprocher leurs pôles de compétitivité dans les transports ferroviaires et les technologies de l’information.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :