jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Technologies de renseignement : Narus, au coeur de la polémique sur les (...)

Technologies de renseignement : Narus, au coeur de la polémique sur les interceptions de la NSA

Intelligence Online

jeudi 20 avril 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Derrière ATT, actuellement l’objet de vives controverses pour avoir permis à la NSA d’accéder aux données de ses clients, se profile la société californienne Narus.

Selon les révélations de Mark Klein, ex-ingénieur d’ATT, des technologies d’interception fournies par Narus équipent certains hubs Internet de l’opérateur depuis 2003. Une Class Action vient d’être intentée contre ATT par l’association de défense des libertés civiles Electronic Frontier Foundation (EFF). Fondée en 1997, Narus est emblématique des sociétés oeuvrant dans le secteur. Elle a été créée par un Israélien, Ori Cohen, comme de nombreuses sociétés de haute technologie spécialisées dans la sécurité. Puis, des fonds d’investissement américains s’y sont intéressés. Et en 2004, un ancien directeur adjoint de la National Security Agency (NSA), William P. Crowell, a fait son entrée à son conseil d’administration. Implantée au coeur de la Silicon Valley, Narus compte une centaine d’employés et entretient d’étroites relations avec de nombreuses universités américaines et européennes. Par ailleurs, les membres de son Board sont très connectés avec des sociétés en pointe sur les technologies de sécurité et de contrôle des réseaux (voir schéma ci-dessous). Narus exporte ses logiciels dans le monde entier. Ses technologies, qui permettent un contrôle "à la volée" des données transitant sur les réseaux IP (web, e-mail, téléphonie), intéressent évidemment les opérateurs de pays soucieux d’exercer un contrôle étroit sur leurs réseaux de communication Internet (Chine, Arabie Saoudite, Egypte). Après avoir signé fin 2005 un accord avec l’intégrateur égyptien Giza Systems pour fournir ses technologies aux opérateurs en Libye et en Palestine, Narus vient de conclure un premier accord avec un grand opérateur chinois.

GIF - 58.3 ko

Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :