jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Leçons retenues à l’occasion de ’ RFID Smart Labels’, (...)

Leçons retenues à l’occasion de ’ RFID Smart Labels’, USA

Michel Rousseau, Silicon.fr

mercredi 26 avril 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Cette manifestation a réuni plus de 500 délégués en provenance de 31 pays qui ont pu faire le point avec plus d’une soixantaine d’experts.

General Electric et le Département de la Défense US ont souligné l’importance désormais de mettre sur le marché un lecteur capable de travailler dans n’importe quelle bande de fréquences.

On demande un lecteur universel

Ces deux grandes entités ont en effet constaté qu’il était encore nécessaire de disposer d’un système utilisant des fréquences différentes selon les produits étiquetés et selon la portée choisie, les obstacles rencontrés, etc. Les deux organisations avaient d’ailleurs été obligées d’implanter des systèmes de RFID LF, HF, UHF et active. Toutefois, au niveau des fabricants, on est encore loin de proposer un système universel.

P&G/Gillette : sur le fil du rasoir

Fusion, le nouveau rasoir à cinq lames de Gillette, est le premier produit sur lequel la RFID a été appliqué, aussi bien au niveau des palettes que des cartons. Les rasoirs sont expédiés vers 400 entrepôts dotés de systèmes RFID. Quant aux cartons, c’est au moment de leur fermeture qu’un tag RFID leur est appliqué. Ces étiquettes sont lues lorsqu’elles arrivent dans les boutiques des détaillants ainsi qu’au niveau de la compacteuse de cartons, ce qui permet à Gillette de savoir que le produit est désormais bien en rayon.

Quid de la RFID sans puce ?

Lors de l’événement, nous avons pu constater un fort intérêt pour les technologies sans puce, notamment de la part des utilisateurs qui recherchent une alternative meilleur marché aux étiquettes dotées de puces de silicium mais qui aussi et surtout reconnaissent les autres avantages potentiels de cette approche, dont notamment la faible épaisseur, la souplesse, la tolérance aux dommages et la possibilité de les imprimer directement sur les produits et les paquets.

C’est ainsi que la société Inksure a dévoilé son premier ’tag’ sans transistor 96 bits, tandis que Motorola et PolylC informaient les participants des développements en cours, en matière de circuit transistor sur film fin (TFTC), ce que l’on appelle communément la "puce plastique". PolylC a ainsi présenté la première étiquette RFID 8 bits read-only fonctionnant à 13,56 MHz.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :