dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Pascal Mailhos quitte ses fonctions de directeur central des Renseignements (...)

Pascal Mailhos quitte ses fonctions de directeur central des Renseignements généraux

Le Monde, avec AFP et Reuters

mercredi 26 avril 2006, sélectionné par Spyworld

Un communiqué du Conseil des ministres publié, mercredi 26 avril, a confirmé le départ de Pascal Mailhos de la direction des Renseignements généraux (RG) où il est remplacé par Joël Bouchité. Pascal Mailhos, 47 ans, a été nommé adjoint au secrétaire général, directeur de la modernisation et de l’action territoriale au ministère de l’intérieur, précise le communiqué. Joël Bouchité, jusque là contrôleur général des services actifs de la police nationale, devient directeur du service actif et directeur central des RG.

Ce changement à la tête des RG, annoncé comme imminent par plusieurs sources depuis mardi, est donc désormais effectif. Le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, a assuré, lors du compte-rendu du conseil, que cette nomination était "tout à fait classique". Elle a été faite "sur proposition du ministre de l’intérieur qui a naturellement recueilli l’accord du premier ministre et du président de la République", a-t-il expliqué.

M. Copé a également réfuté toute idée de "polémique" sur la nomination de Joël Bouchité en remplacement de Pascal Mailhos : "La nomination de Pascal Mailhos, qui va occuper l’un des postes les plus importants de ce ministère comme secrétaire général adjoint, est accompagnée de la promotion de son actuel numéro deux comme successeur." "Il n’y a donc rien de très original à tout cela et pour tout vous dire je suis très étonné du ton et de la polémique que cela semble avoir enclenchés dans la presse. Il n’y a là rien que de très classique et de très normal", a-t-il conclu.

"RIEN ENTENDU"

M. Mailhos, alors préfet délégué à la sécurité à Rennes, avait été nommé en janvier 2004 pour succéder à Yves Bertrand. Cette succession à l’un des postes les plus sensibles du ministère de l’intérieur, surtout en période prélectorale, avait alors opposé Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Selon Le Figaro du 25 avril, le départ de Pascal Mailhos aurait été réclamé aujourd’hui par le ministre de l’intérieur. Nicolas Sarkozy reprocherait au préfet Mailhos de ne pas avoir tenu assez fermement "les rênes de sa boutique", notamment lors de la crise des banlieues. Le ministre en voudrait également aux RG de n’avoir "rien entendu" au sujet de la manipulation de l’affaire Clearstream, le mettant directement en cause, ainsi que plusieurs autres personnalités politiques.

A cela se serait ajoutée la polémique sur les notes de la police exploitées par le président du Mouvement pour la France (MPF), Philippe de Villiers, dans son pamphlet sur Les mosquées de Roissy. Les RG ont affirmé que les documents incriminés n’avaient pas été produits par leurs services.

Des syndicats de police évoquent, pour leur part, une rotation normale après 27 mois à la tête d’une direction centrale. Le prédécesseur de Pascal Mailhos, Yves Bertrand, avait conservé son poste pendant 12 ans.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :