samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > DGA : 78 programmes et 116 milliards d’euros en 2005

DGA : 78 programmes et 116 milliards d’euros en 2005

Mer et Marine

mercredi 26 avril 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La Délégation Générale pour l’Armement a annoncé ses résultats, hier. En 2005, le ministère français de la Défense a géré un total de 78 programmes et 992 études amonts et démonstrateurs, en conception ou en réalisation, pour une valeur de 116 milliards d’euros. Sur l’année, la DGA a passé plus de 10 milliards d’euros de commandes à l’industrie, soit une hausse de 8.6% par rapport à 2004. Dans le secteur naval, l’année a été marquée par la notification, en novembre, du programme des frégates multi-missions, la mise à l’eau, en juillet, du second bâtiment de projection et de commandement (BPC Tonnerre), ainsi que le lancement, en octobre, du satellite de télécommunications Syracuse 3A. A noter, également, que le premier hélicoptère Tigre, dans sa version HAP (version appui-protection), a été livré l’hiver dernier. Cet engin, destiné à l’armée de terre, est prévu pour embarquer sur les BPC. 2005 restera, par ailleurs, comme une période de montée en puissance de programmes européens, avec l’avion de transport A 400M, le Tigre et le NH 90, qui sera livré à 27 exemplaires à la Marine nationale. Dans le domaine des navires de surface, outre les Fremm, les mises à l’eau des premières frégates franco-italienne Horizon sont intervenues. En matière de R&T, 17 accords de coopération ont été signés en 2005 avec les partenaires européens, pour un total de 57 millions d’euros, dont 26 millions d’euros pour les entreprises françaises.

Hausse des investissements dans la recherche

« En 2005 la Délégation générale pour l’armement, confortée dans son rôle d’architecte de la défense, a montré un grand professionnalisme dans la conduite des programmes d’armement affichant une baisse des coûts de l’ordre de 2%. Son rôle de moteur de l’innovation technologique s’est traduit par une politique active en matière de renforcement de la base industrielle et technologique de défense. Enfin, la DGA a contribué aux succès de programmes en coopération européenne. », estime François Lureau, Délégué général pour l’armement. L’an passé, 1,4 milliards d’euros ont été consacrés à la « préparation de l’avenir ». Les commandes d’études amont à l’industrie ont atteint 600 M€, 300 M€ d’études technologiques et 210 M€ représentant une vingtaine de démonstrateurs technologiques. La DGA indique qu’elle a « accentué ses efforts pour maintenir et développer les compétences industrielles et technologiques afin de garantir l’autonomie stratégique de l’Europe. 45 millions d’euros (+50% vs 2004) ont été investis vers les PME/PMI dans le domaine de la R&T ». Les études amont se sont concrétisées, en autres, par le lancement du démonstrateur ELINT (satellite d’interception d’émissions radar), la réalisation d’un démonstrateur pour le concept de BOA (bulle opérationnelle aéroterrestre) et la réception du drone naval de surface SPARTAN. Enfin, on retiendra la contribution de la DGA à la mise en œuvre de 7 pôles de compétitivité, dont les pôles maritimes de Bretagne et de Provence-Alpes-Côte d’Azur.


- Voir la fiche technique des frégates multi-missions

- Voir la fiche technique des frégates Horizon

- Voir la fiche technique des BPC du type Mistral


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :