dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Thales : c.a. 2004 inférieur objectif, perspectives de résultats (...)

Thales : c.a. 2004 inférieur objectif, perspectives de résultats confirmés

AFP via ixarm.com

vendredi 11 février 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le groupe d’électronique professionnelle français Thales a annoncé jeudi un chiffre d’affaires annuel 2004 de 10,288 milliards d’euros, en baisse de 2,7% sur 2003, en deçà de ses objectifs, et confirmé ses perspectives annuelles de résultats.Le recul des ventes annuelles de Thales est "entièrement dû à un changement de périmètre de consolidation du groupe", a expliqué jeudi le directeur financier du groupe, Ross McInness, lors d’une conférence téléphonique.A périmètre et taux de change identiques, le chiffre d’affaires 2004 de Thales est demeuré stable (-0,25%), a souligné le groupe dans un communiqué.Mais Thales comptait, à l’issue du premier semestre, sur une "légère progression" en 2004 de son chiffre d’affaires organique, qu’il envisageait en hausse de 2%, en mars.Les variations du périmètre de consolidation (principalement la déconsolidation de Thales Geosolutions, cédée fin 2003) se sont traduites par une sortie nette de chiffre d’affaires de 239 M EUR, a précisé Thales."En termes de rentabilité (...) je suis en mesure de confirmer (...) que nous annoncerons une augmentation de notre marge et que nos résultats opérationnels seront en hausse", a ajouté M. McInness, précisant que le groupe atteindrait "confortablement" ses objectifs annuels.La marge opérationnelle de Thales s’est élevée à 6,6% en 2003 et le résultat d’exploitation est ressorti à 698 M EUR.Thales présentera ses résultats financiers 2004 le 11 mars.L’impact des variations de taux de change sur les ventes s’est élevé à 15 M EUR, a ajouté le groupe, expliquant que l’effet de la baisse du dollar américain avait été "annulé par celui de la hausse de la livre sterling et du dollar australien".Par division, le chiffre d’affaire de l’Aéronautique a progressé de 2%, celle des Systèmes aériens a chuté de 8%, celle des Systèmes Terre et Interarmées a légèrement progressé de 1%, celle du Naval a baissé de 6%, celle de la Sécurité est en forte hausse de 12%, et les Services en légère progression de 1%.Cette répartition en six branches date de juillet 2004. Elle fait suite à une organisation en trois pôles : Aéronautique (- 5% pro forma), Défense (- 1%) et Technologie de l’Information et Services (- 7%).Parmi les plus fortes variations de chifffre d’affaires, la division Systèmes Aériens, en forte baisse,"a été tributaire en 2004 du phasage des facturations de plusieurs programmes importants, en particulier dans les systèmes de missiles et les centres de commandement", a expliqué le groupe.La chute du Naval est due à "la baisse, prévue, des facturations enregistrées sur plusieurs grands programmes de frégates en voie de finalisation, comme Sawari 2 et le programme européen LCF/F124", a-t-il ajouté.Enfin le dynamisme de la branche Sécurité, "déjà constaté sur les neuf premiers mois de 2004, a été conforté au quatrième trimestre par la reprise des ventes de tubes électroniques, en particulier pour les domaines du spatial et du médical, et par l’accélération enregistrée dans les domaines des transactions financières et de la navigation", a expliqué Thales.Thales n’a pas précisé son chiffre d’affaires au 4ème trimestre.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :